Propos recueillis par Benjamin Warlop
Photos par Olivier Parent

4ans après Rêveries d’une jeune fille amoureuse, Arthur Vernon revient à ses premières amours avec Une femme extraordinaire, une pièce qu’il met en scène au théâtre À la folie (Paris XIe), où il est question de passion, de sexe, de couple et de libertinage.

Anna Stern

Bonjour Anna, vous êtes à l’affiche d’Une femme extraordinaire dans laquelle vous interprétez Lila qui forme avec Renaud un couple libertin dont l’envie de noce va bousculer pas mal de choses…
Oui, c’est un couple formé par deux libertins qui sont surpris par la passion qui s’est emparée d’eux et qui ont follement envie de s’unir - d’où l’idée très incongrue, pour eux, de se marier symboliquement à Las Vegas - mais leur relation va souffrir pour des raisons sans rapport avec le mariage, et  j’avoue que mon personnage, Lila, y est pour quelque chose.

En dehors du libertinage, quelle est la place de la sexualité dans la pièce ?
Omniprésente.  Les  deux  personnages  vivent  leur  passion  à fond, et tout le monde le sait : une passion est avant tout  marquée  par  l’envie  de  faire  l’amour  tout  le  temps.  La  sexualité  fait  donc  partie  intégrale  de  la  dramaturgie,  et  crée une forte tension érotique entre les deux personnages. Enfin, la façon dont la sexualité est mise en scène, de manière  assez explicite, nous livre plus de détails sur la nature de la  relation entre les deux personnages que certains dialogues…
Aussi, je pense qu’il faut toujours garder une part de mystère  pour continuer à séduire son partenaire.

Renaud et Lila dans Une femme Extraordinaire

Le mensonge est une notion importante dans le duo que vous formez avec Daniel Hederich, votre partenaire sur scène, faut-il tout dire dans la vie ou avoir son petit jardin secret est important aussi ?
C’est important de cultiver son univers, d’avoir son jardin secret, mais ça ne se fait pas forcément dans le mensonge ou la tromperie, qui peut mener à beaucoup de culpabilité… sauf si les deux sont d’accord dès le début. Et comme le dit le  personnage de Renaud dans  Une  Femme  Extraordinaire , le  mensonge peut aussi être quelque chose d’excitant… Venez  voir pour comprendre !

« Une femme extraordinaire » Mise en scène par A. Vernon, tous les jeudis, vendredis et samedis jusqu’au 27 janvier 2018.
Au théâtre À la Folie, 6 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris

La suite de cette belle histoire est disponible dans Wyylde : Le Mag de novembre/décembre actuellement en kiosque. Pour trouver Wyylde : Le Mag près de chez vous c’est par ici  !

Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.