Le sexe, ce n’est pas toujours aussi glamour que dans les romans érotiques. Pannes, accidents, imprévus, coups du sort en tous genres viennent parfois transformer nos séances de galipettes en numéros de mauvais cirque. Nous vous avons demandé vos fails sexuels les plus mémorables.

Dans lapsus, il y a lap
Ma pire honte sexuelle, je ne l’ai pas connue toute nue dans un lit avec mon mec, mais toute habillée sur le divan de mon psy. J’étais en train de lui parler de ma relation de l’époque, très compliquée parce que mon partenaire était secret, pour ne pas dire menteur. On ne se voyait que chez moi, je ne savais même pas où il vivait. Bref. En voulant dire à mon psy « je voudrais savoir où il habite », j’ai dit « je voudrais voir votre bite ». Le lapsus qui tue. Il a essayé de me rassurer en m’expliquant que ça arrivait souvent, mais j’étais morte de honte…

Camille, 30 ans

MARYATOUTPRIX

Après shampoing
Pendant quelques temps, j’ai eu pour amant un collègue de ma boite. Je sais que beaucoup de gens ont pour règle « no zob in job », mais justement, moi ça m’excitait, l’interdit, le risque de se faire gauler, tout ça… On baisait clandestinement dans les chiottes, la salle de réunion, l’escalier de service, de façon toujours très furtive et d’autant plus fougueuse, ce qui me rendait folle de désir… Jusqu’au jour où je me suis trahie moi-même. Juste après une petite séance de baise à la sauvette, je suis retournée à mon bureau avec une belle giclure de sperme dans les cheveux, qui avait totalement échappé à ma vigilance ! Ma collègue l’a vue, m’a demandé « c’est quoi ce truc dans tes cheveux ? », je lui ai demandé « quoi ? », elle a mis son doigt dessus, a reniflé et a tout de suite compris…

Flore, 27 ans

illustration fails RVB(1)
Vis ma vie de fille à gros seins

Je me souviens d’un épisode particulièrement chelou de ma période « sites de rencontres ». J’avais rendez-vous avec un mec sympa, mignon, assez touchant, persuadée que j’allais m’en faire un petit ami. Sauf que j’ai vite déchanté. Au bout d’une demi-heure de discussion il me demande si je connais la « lactation induite » et se met à expliquer qu’il a le « fantasme de l’allaitement » et que si ça me dit d’essayer il a chez lui « une trayeuse » qu’il adorerait essayer sur mes « grosses mamelles »… J’ai payé ma conso et je me suis barrée direct !

Delphine, 38 ans

Poils pubiens, poils pas bien
Je sais qu’il y a de plus en plus de mecs qui détestent les chattes non épilées, mais moi, franchement, ça ne m’a jamais dérangé. J’aime bien les poils, j’aime bien quand c’est épilé aussi, bref je suis éclectique : j’aime toutes les chattes ! Enfin, ça c’est ce que je croyais jusqu’à ma rencontre avec cette fille qui s’était faite une épilation pubienne… En forme de cœur ! Quand j’ai vu ça je n’ai pas pu m’empêcher d’émettre un rire gêné, elle s’est vexée, pas moyen de rattraper le coup.

Etienne, 35 ans

crédits ladyshape

Il n’y a pas de petites économies
Ma première sortie en club libertin m’a laissé un souvenir assez piteux. Tout a commencé sur Tinder avec un mec très chaud et très sexy avec lequel on a tout de suite démarré sur un registre sexuel. Ca tombait bien, c’était mon humeur de l’époque. Je lui propose très vite qu’on se rencontre, il me dit OK et me suggère d’aller direct en club. Sur le moment l’idée m’excite, je dis oui. On se retrouve une heure avant, on boit un verre, on se chauffe du regard et on y va. Et il m’abandonne comme une merde aussitôt à l’intérieur pour vivre sa vie ! J’ai été hyper vexée, ça m’a coupé toute envie de m’amuser. Je crois qu’il cherchait juste une meuf pour payer le prix couple et pas le prix homme seul, mais quel lose !

Justine, 32 ans

giphy (1)

Gymnastique sexuelle

Mon pire souvenir sexuel, c’était avec un amant d’un soir particulièrement nul. Je ne suis pourtant pas compliquée sexuellement, je prends facilement mon pied, mais avec lui c’était juste impossible : je ne sais pas s’il avait lu ça dans un magazine ou s’il le faisait spontanément, mais il alternait méthodiquement les petits coups de reins rapides et les coups plus lents, genre dix coups rapides, dix coups lents, dix coups rapides, dix coups lents, tout ça en me surveillant avec un œil chelou pour voir comment je réagissais. J’avais l’impression de baiser avec un mec qui faisait sa gym, c’était horrible !

Sidonie, 25 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.