à l’occasion du festival Solidays qui se déroule du 23 au 25 juin à Paris-Longchamps, nous souhaitons vous sensibiliser à l’utilisation  des préservatifs. Que vous soyez un homme ou une femme, une trans ou un trav, célibataire ou en couple, ayant un ou plusieurs partenaires, cet article vous concerne. Il est temps pour vous de faire le point sur les capotes !

Avant de devenir le préservatif que vous connaissez tous, les égyptiens utilisaient des boyaux de mouton et vessies de porc pour se protéger des maladies vénériennes.

Capote à l’ancienne

Si au 17e siècle en France, posséder ou vendre des préservatifs était passible de prison, aujourd’hui on affiche en grand la prévention : souvenez-vous de « l’encapotage » de l’obélisque de la Concorde à Paris en décembre 1993 par l’association Act Up.

Préservatif XXXXXXL pour l’obélisque de la Concorde

Les meilleures découvertes émanent souvent d’une erreur : à la suite de la découverte accidentelle du procédé de vulcanisation par Goodyear (oui oui les pneus) en 1844, Charles Goodyear et Thomas Hancock ont commencé la production en masse de préservatifs en caoutchouc. Ce modèle de préservatif était lavable et réutilisable. (Aujourd’hui, les préservatifs ne s’utilisent qu’une seule fois et sont jetables )

étape 6 : séchage du préservatif

Combien de préservatifs sont vendus dans le monde ? 27.000.000.000 (on vous le réécrit en lettre …) cela représente 27 milliards d’unités notamment grâce au marché asiatique…

Cuisson des capotes avant dégustation

Par le biais du concours TeenTech, des collégiens britanniques ont créé un concept de préservatif intelligent : quand il rencontre une MST sa couleur change : vert pour la chlamydia, jaune pour l’herpès, violet pour le papillomavirus, et bleu pour la syphilis, par contre il n’est pas encore en vente …

Le préservatif intelligent

C’est en Afrique du sud qu’on retrouve les plus grands préservatifs, les consommateurs utilisent généralement une taille  XL c’est-à-dire 21,5 cm de long pour 5,7 cm de large. Ne soyez pas jaloux, les français sont plutôt bien lotis, n’est-ce pas ?

De la chenille à la chrysalide

Un artiste anonyme habille les graffitis de pénis d’un préservatif pour sensibiliser les jeunes aux IST, retrouvez ses tags dans son instagram Protect City Cocks

Graph Protect City Cocks

Avis aux grands éjaculateurs, un préservatif peut contenir plus de 40 litres d’air, l’équivalent de 26 bouteilles d’eau de 1,5 litre.

Des balloons !!

Et Wyylde dans tout ça ? Depuis plus de 2 ans, nous avons procédé à la fabrication de 3,5 millions de préservatifs BOUGER BAISER  et nous distribuons 500 000  préservatifs chaque année dans les clubs libertins.
Pour en savoir plus sur nos préservatifs BOUGER BAISER  cliquer ICI

Et n’oubliez pas de BOUGER BAISER !

Petit rappel :
Les préservatifs sont utilisés dans les cas suivants :
– pénétration vaginale,
– pénétration anale :les risques de maladies étant plus élevés, il est recommandé d’utiliser des préservatifs spécifiques
– fellation (les risques sont plus faibles mais ils sont là ! Ne l’oubliez pas )
Voici quelques précautions d’utilisations :
– Avant d’utiliser la capote, vérifiez la date de péremption (durée de vie de 5 ans)
– Le préservatif ne s’utilise qu’une seule fois : il est donc non réutilisable et jetable;
– Il se conserve dans un endroit frais et sec
– Ne jamais mettre deux préservatifs l’un sur l’autre (vous ne mettez pas une casquette et un chapeau ensemble non? )
– Vous devez le manipuler délicatement (même si on sait que vous êtes pressés …), avec vos mains et non avec des ustensiles ni vos dents pour ne pas l’abimer ou l’endommager, attention aux ongles, et si vous avez le moindre doute quant à une déchirure jetez le et prenez-en un autre !
– En cas de rapports vaginaux et de rapports anaux utilisez des gels lubrifiants
– Et enfin TOUJOURS changer de préservatif quand vous changez de partenaire mais aussi quand vous changez d’orifice (passage du petit au grand trou et inversement)

Autres informations :
Il existe aussi des préservatifs féminins pour ceux ou celles qui ne le savent pas.
C’est une gaine facile à poser, agréable à l’usage, c’est une vraie alternative au préservatif masculin et protège des infections sexuellement transmissibles (IST). Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Il doit être changé à chaque rapport sexuel et entre chaque pénétration.

Il existe aussi des digues buccales utilisées pour la fellation, les cunnilingus et l’anulingus, en effet les pratiques de sexe oral comportent aussi des risques de transmission de diverses infections.
La digue buccale est aussi appelée digue dentaire. C’est un rectangle de latex et c’est le meilleur moyen de se protéger de la transmission d’IST.

Notre partenaire ILXELLE offre à tous les membres 10 préservatifs (aromatisés, colorés, retardants ou standards ) gratuits par mois et pour chaque membre sans condition ni obligation d’achat sur son site sur simple demande  ICI :

Toutes les informations sur le festival SOLIDAYS sont ICI

2 Réponses

  1. LuvRedheads

    Excellent article.
    Je connaissais la genèse du préservatif mais j’ignorais l’origine de sa forme moderne 🙂

    Un petit mot sur les digues dentaires. Ca fait des années que j’en entends parler mais je n’en ai jamais vu. Où les trouve-t-on?

    Quant aux préservatifs offerts par votre partenaire, c’est une riche idée!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.