A chaque numéro du mag, un couple Netech se prête au jeu de l’interview croisée, sans connaître les réponses de l’autre (sinon c’est pas drôle hein).

Première partie de l’interview, Isa se dévoile !

Pseudo Netech : Lovli

ISA 

Quel est votre pseudo sur Netech ?

Lovli mais j’en ai eu d’autres, j’aime bien changer.

Comment avez vous découvert le libertinage ?

Nous avons toujours été très actifs sexuellement. En 2000, en Belgique, c’était une petite surprise de mon homme qui m’a organisé un trio, l’idée était très excitante mais j’étais encore un peu timide. Faire l’amour avec d’autres personnes je n’y avais jamais vraiment sérieusement pensé, mais cette possibilité m’a beaucoup plu.

Netech le Mag ©Serge Leonardi

Netech le Mag ©Serge Leonardi

Où, quand, comment vous êtes-vous rencontrés ?

C’est une amie commune qui nous a présentés en 1995, lors d’une soirée étudiante. Elle trouvait que tous les deux on pensait les choses de la même façon, elle a eu raison, c’était une évidence.

Qu’est-ce-qui vous a séduit chez lui ?

Ses mains viriles, son sourire franc et son honnêteté. Je ne m’attends jamais à quelque chose de désagréable venant de sa part, nous sommes très complices.

Quel est le plus beau cadeau qu’il vous ait fait ?

Hors les présents et les voyages que je ne compte plus, le fait qu’il me laisse assouvir mon désir de reproduction. J’avais ce besoin, animal, il ne s’y est pas opposé. Durant de longues périodes il a su se mettre entre parenthèses, grâce à lui je me sens pleinement femme.

Qu’est ce qui vous excite le plus chez lui ?

Son corps, je suis très tactile, l’odeur de sa peau et j’avoue, son sexe est un délice, il est toujours bien érigé pour qui sait s’y prendre.

Netech le Mag ©Serge Leonardi

Netech le Mag ©Serge Leonardi

Quelle est sa spécialité ?

Il me fait jouir sans fin et il n’est jamais fatigué. Je me rappelle une fois on a fait l’amour 9 heures durant. Le genre de mec qui n’a besoin que de 10 secondes pour me faire « fontaine » même en public, j’adore sa maîtrise de la femme.

Vos pratiques et envies sexuelles ont elles évolué depuis votre rencontre ?

Oui, bien sûr. On ne jurait que par la fidélité à notre rencontre. On a toujours beaucoup fait l’amour, puis les années passant il a fallu se renouveler pour entretenir la flamme, d’abord en fantasmant des situations puis en essayant de les vivre. Nous sommes rassasiés l’un avec l’autre, nous ne sommes pas en train de chercher ailleurs quelque chose qui nous manquerait, c’est juste qu’on aime découvrir d’autres personnes et jouer. Jouer sans fin.

Votre plus belle expérience sur Netech ?

C’est une invitation, en pleine nuit, à se joindre deux couples qui faisaient une cam… C’était délire, ils ne se prenaient pas au sérieux, on a dansé, les miss étaient délicieuses, fous rires, ambiance cool… Évidemment, on a fait l’amour jusqu’au petit matin comme si le temps était suspendu.

Qu’est-ce que vous apporte le libertinage ?

Plaire aux hommes, le savoir et le consommer m’apporte beaucoup d’assurance, de confort et l’envie de rester jeune… Libertiner dans notre esprit me permet aussi d’éliminer définitivement tout risque de trahison, tromperie et malheur de séparation

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans le libertinage ?

Le petit matin après une nuit blanche à partager nos corps et nos envies avec d’autres partenaires sincères, c’est waouh ! C’est grisant que la vie soit aussi belle… Bref, j’en redemande !

C’est quoi pour vous être libertine ?

Le droit de faire l’amour avec toute femme ou homme qui me plaît, avec le consentement voire les encouragements de celui que j’aime, jusqu’à s’en étourdir. Je savoure l’acte cérébralement et physiquement. Il m’arrive souvent d’évoquer nos plus belles soirées lors de mes ébats avec Hugo, une façon de les revivre à nouveau. Notre installation près du Cap d’Agde n’était pas innocente. Cette ambiance unique au monde, les rencontres avec des gens du monde entier, c’est maintenant indissociable de mon mode de vie, c’est moi, sans toutes les obligations et restrictions du quotidien, c’est ma liberté… C’est du bonheur, s’en est presque gênant tellement c’est bon.

Des projets

Une grande envie de répondre à deux invitations pour un séjour à Miami chez deux couples rencontrés au Cap l’un américain, l’autre argentin tous deux installés là bas.

Lire la suite de l’interview avec les réponses d’Hugo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.