A chaque numéro, Wyylde part à la rencontre d’un couple de libertins. Dans l’interview The couple, Matt et Anna témoignent pour Wyylde de leur relation, de leur vision du couple libertin et du libertinage, en toute franchise et dans la bonne humeur.

Quel est votre pseudo sur Wyylde ?

Matt : Couplebondage69. Oui, j’aime attacher, j’aime mon département et la position !

Anna : Que les choses soient claires : nous ne pratiquons pas ça uniquement. Ça a déjà effrayé des couples qui ont hésité à nous contacter.

Comment avez-vous découvert le libertinage ?

M : J’ai découvert ce milieu assez jeune. Cela m’intriguait beaucoup. Du coup, j’ai arpenté un peu, tous les sites qui en parlaient. Le milieu du sexe en général a toujours été l’une de mes plus grandes passions. Puis on s’est trouvé avec Anna et on a découvert que nous étions attirés tous les deux par ce monde-là.

A : Nous nous sommes inscrits sur des sites trois ans après nous être mis en couple. Nous avons toujours été très ouverts avec peu de tabous. Dès la première année de notre relation nous faisions beaucoup d’« exhib’ » que nous filmions. Nous avons été séparé par 500 km à nos 17 ans et nous avons découvert le sexe sur internet. C’est donc avec impatience que nous avons attendu nos 18 ans. Au moment venu, on a découvert les sites de cam, de libertinage et nous n’avons pas hésité plus longtemps. Pour ce qui est de la première rencontre, ça a mis un peu plus de temps. Au début nous étions légèrement trop compliqués et puis il y avait le stress de la première fois. Je n’avais, auparavant, jamais rien fait avec des femmes. Pour le coup ma première fois s’est passée en live sur un site de cam où nous avions rencontré un couple.

Où, quand et comment vous êtes-vous rencontrés ?

M : Souvent les gens caractérisent notre histoire comme étant mignonne. Nous nous connaissons depuis notre plus tendre enfance. Puis nous nous sommes retrouvés l’aprèsmidi glaciale du 23 décembre 2009 et, depuis, nous ne nous lâchons plus.

A : Où et quand ? en maternelle. On a l’habitude des petits « wow ! c’est mignon » du coup. On étaient sortis ensemble en primaire. Mais on étaient beaucoup trop jeunes. On s’est perdus de vue le temps du collège puis nous nous sommes retrouvés à la période du lycée. Il est devenu très vite mon meilleur ami. On se disaient tout sans rien se cacher. Ensuite, il me taquinait beaucoup sexuellement, sans jamais penser un jour passer à l’acte. Jusqu’au soir du 8 décembre 2009 où je lui ai demandé de descendre de chez lui. Jusqu’au 23 décembre nous étions « sex best friends ». On a ensuite officialisé les choses.

Qu’est-ce qui vous a séduit ?

M : Ce qui m’a séduit chez elle, si je dois aller à l’essentiel, c’est sa force de toujours tirer les gens vers le haut. Son éternelle douceur et sa passion pour ce qu’elle entreprend. Niveau physique c’est réellement ma muse. Je crois que je suis fétichiste de son corps. C’est réellement ma source d’inspiration quotidienne.

A : Je pourrais y passer des heures là… Son attitude, son charme. Le fait de pouvoir parler de tout avec lui, pendant des heures, sans avoir peur de dire quelque chose de travers. Le fait qu’il n’y ait pas de tabous dans la discussion ou dans la vie quotidienne. Matt m’a aidé à être moi-même. À ne plus faire gaffe au regard des gens. À vivre ma vie à fond. Je lui dois beaucoup. Sa bienveillance quotidienne, sa franchise extrême mais très plaisante, son goût d’en découvrir toujours plus et puis toujours ces mots rassurants qui redonnent confiance en soi. Ces gestes tendres qui me permettent de me croire sur un vrai nuage. Physiquement c’est ma perfection malgré qu’il ait beaucoup changé (je l’ai connu sans barbe). Il a cet air mystérieux et froid qui me fait craquer.

Quel est le plus beau cadeau qu’il/elle vous ait fait ?

M : Elle m’a offert un superbe séjour à Amsterdam. Une ville que j’adore cela dit en passant. Nous avons passé un merveilleux week-end en amoureux et des moments sexe assez soutenus.

A : Mise à part mon premier « Rosebuds », le plus beau cadeau qu’il m’ait fait est de rendre ma vie plus belle que jamais. Depuis bientôt 8 ans je vis un conte de fée comme je me l’imaginais. Il m’a rendu énormément moins timide. Grâce à lui je suis devenue plus forte. Sa philosophie de la vie qu’il m’a transmise même si, à la base, elle était enfouie au plus profond de moi. Le fait d’être capable de partir sur un coup de tête, n’importe où, n’importe quand, juste tous les deux. Et puis, bien sûr, son amour qui est si fort qu’il me permet de ne jamais douter de nous et d’avoir une énorme confiance en lui.

Qu’est-ce qui vous excite le plus chez lui/elle ?

M : Son regard tellement torride quand nos jeux pas très orthodoxes commencent. Sa respiration. Elle dégage une passion quand nous coquinons à deux. Elle se transforme un peu en « superwoman » du sexe. La façon dont elle s’abandonne au plaisir est magique. La façon qu’elle a de me faire durcir en pleine rue aussi. Ma vengeance est souvent terrible. Je vais encore lancer des fleurs sur son si parfait corps. Sa chute de reins est juste un chef-d’œuvre pour moi.

A : Sentir ses mains sur mon corps. Bon, je le dis, je suis un peu fétichiste des mains. Beaucoup de choses passent à travers elles et les mains de Matt sont exquises. Je ressens la fermeté mélangée à la douceur. Ses gestes, si sûrs, qui me rassurent. Son regard, ses mots crus, son attitude, tout ça me met dans un état second. Et puis, plus que tout, sa façon d’être au moment de faire l’amour. C’est la seule personne avec qui je suis vraiment en osmose totale. Nous sommes tellement fusionnels et complices que, parfois, il me faut pas grand chose pour avoir mon premier orgasme.

Quelle est sa spécialité ?

M : C’est compliqué à déterminer car elle a beaucoup de spécialités. Mais, si je devais n’en retenir qu’une avec moi, c’est la façon d’encaisser les punitions lors de nos jeux sexuels. Et, ce qui est beau, c’est quand nous recevons des amantes dans notre antre. Elle sait dominer la gent féminine. Je suis tout le temps bouche bée devant sont implication à donner du plaisir dans une forme de souffrance. C’est merveilleux. Mention spéciale pour ses vraies fellations et pas seulement le bout.

A : Il en a beaucoup. Sans vouloir lui jeter des fleurs. Quand je disais plus haut, qu’il n’en fallait pas beaucoup pour mon premier orgasme lors d’un rapport, je faisais allusion à sa langue. Il est extrêmement doué sans doute parce qu’il me connaît par cœur. Il est également très doué comme Maître. Il me fait perdre pied lors de nos moments D/S. Il sait exactement ce qu’il fait. Sinon il fait de somptueux tiramisus.

La suite de la belle histoire de Matt et Anna à découvrir dans Wyylde : le Mag actuellement kiosque. Pour le trouver près de chez vous c’est par ici et vous abonner c’est par . Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.