Une soirée en club sur Paris. Envie de se défouler, pimentée en perspective. Une musique endiablée instaure une ambiance chaude sur la piste de danse.
Je me trémousse lentement tout en caressant mon corps de braise. Je porte ma robe noire dotée d’un décolleté laissant deviner la naissance de mes seins, des bas résille et des escarpins dont les talons allongent la longueur de mes jambes. Le rouge porté à mes lèvres annonce la couleur, ce soir j’ai envie de me laisser aller à mes désirs les plus obscènes.
Des regards libertins sont jetés. Je m’en soucie guère. Pour le moment je me fais plaisir, envie de danser pour allumer la braise. Je lance des regards aguicheurs en direction de mon homme, sentant son excitation je passe ma langue délicatement sur mes lèvres et lui communique mon envie de coquiner, ce soir je fais ce qui lui plaît. Tout doucement la main se dirige vers le mont de Vénus qui promet monts et merveilles. L’autre main presse ma poitrine dont les tétons sont au garde-à-vous.

Soudain, un inconnu aborde mon mari, ils discutent sans me lâcher du regard. Je m’interroge, où est sa complice ? Je questionne alors mon homme du regard. Il ne m’en dit pas plus. Un hochement de tête de mon homme, regards complices. Le bel inconnu se dirige alors vers moi et s’invite dans une danse terriblement sensuelle. Mon amour ne me lâche pas des yeux et je lis sur ses lèvres « vas-y! ». J’exécute son ordre. Je me déhanche et frotte mon corps contre le sien, ce n’est pas assez au goût de mon amour, mes mains se baladent le long du torse de mon amant d’un soir, puis se dirigent sur son sexe déjà en érection. C’est alors qu’un sourire satisfait s’affiche sur le visage de mon mari, je suis sur la bonne voie…

Tout d’un coup je danse en descendant vers le sexe de  mon complice et mime la fellation. Mon homme devient ivre de désir. Je remonte brusquement pour lui fourrer ma langue dans sa bouche sans quitter du regard celui pour qui j’assouvirai tous les désirs. C’en est trop. Mon Titou quitte sa place de voyeur pour me rejoindre et me susurre à l’oreille : « maintenant que tu l’as excité tu vas le sucer ma belle ».  Il ne me laisse pas le choix. Il me guide vers le coin-câlins, la pièce entièrement décorée de miroirs, notre complice nous suit. Assise sur le lit les deux mâles face à moi. Titou me donne l’ordre d’ôter ma robe, j’obéis tout en gardant mes bas et mes escarpins. Je reste assise à attendre le prochain ordre. Il ne se fit pas tarder car il me demande de sucer monsieur, qui commence à déboutonner son pantalon, un rictus aux lèvres, je ne connais pas son prénom, je n’ai même pas entendu le son de sa voix.

Je m’exécute, j’attrape son gland de ma bouche friande, je m’amuse à faire le tour de son bout avec ma langue, le regard de mon mari m’excite et m’incite à me donner à fond, je donne tout pour lui, pour eux. Deux hommes pour moi toute seule. Je suce avidement sa verge qui remplit ma gorge accueillante, je la remplis jusqu’au bout et pratique des va-et-vient frénétiques. Mon homme n’en peut plus de nous regarder, ses yeux brillent d’excitation. Je l’entends dire : « tu vas avoir ce que tu mérites petite garce ». Je ne m’arrête pas j’aspire avec force le sexe dur de mon complice. Mon homme se place alors entre mes cuisses et me lèche délicatement, partage de plaisir sexuel à trois. La chaleur envahit le bas de mon ventre. Je me frotte à la bouche de mon homme tout en savourant le sexe d’un autre. Sa langue devient de plus en plus ferme et je sens pénétrer un doigt en moi, je gémis de plaisir, difficile de se concentrer. Mon complice se retire, regard entendu entre les deux hommes. Mon complice couvre son sexe d’une capote, je m’interroge, et questionne du regard mon mari qui me dit : « tu mérites le meilleur ». Il me dirige vers notre complice alors allongé sur le lit, je sens sa verge me remplir tandis que mon homme me sodomise. Je suis pleine. Confusion de plaisirs, je libère un orgasme intense, je suis à la merci de deux hommes dont but est de me faire atteindre le 7ème ciel. But atteint.
Qui suis-je ? Où suis-je? Je suis une libertine au paradis des désirs interdits.

Par Titouvenusia

Adressez vos nouvelles érotiques par mail à Sabrina :
Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.