Comment découvrir de nouvelles facettes de son partenaire et relancer la dynamique de son couple ? Par les scénarii érotiques, bien sûr ! Le principe est simple : vous incarnez des personnages, comme des enfants qui jouent au docteur. Sauf que là, nous sommes entre adultes consentants ! Suivez le guide…

Même si notre vie sexuelle nous satisfait, force est de constater qu’au bout de quelques années de vie commune, le frisson des débuts a été remplacé par des habitudes, certes agréables, mais dévastatrices pour la libido. Pourtant, cette évolution (ou ce déclin, selon les points de vue) n’est pas une fatalité. Ce qui manque, dans bien des cas, est la situation qui réveillera des fantasmes depuis longtemps enfouis et nous fera sortir de notre zone de confort. Mais où trouver cette mise en danger qui provoquera l’étincelle  ? Dans les romances érotiques  ? Elles vous font bâiller. Dans le porno ? Pas assez réaliste ! La solution ? Inventez vos scénarii, mettez en scène vos fantasmes. Le sexe est un jeu d’adultes, dans lequel tout est possible, y compris endosser des rôles, incarner des personnages. Souvenez-vous, quand vous étiez enfant : « on dirait que je serais le docteur, et toi la patiente. » Retrouvez cet état d’esprit. Racontez-vous des histoires. C’est la plus belle manière de se redécouvrir

1  – Changer de sexe
Jouer une personne du sexe opposé est, sans doute, l’une des expériences les plus troublantes qui soit car elle questionne notre identité. Attention, le principal écueil est le ridicule qui adviendra lorsque vous serez, l’un et l’autre, tentés de surjouer l’homme ou la femme. Il serait absurde qu’elle joue le masculin en se vautrant devant la télé une bière à la main. Non, prenez plutôt exemple sur votre partenaire (qui, lui, ne se vautre jamais devant la télé !). Si vous êtes à peu près de la même taille, tentez d’échanger vos sous-vêtements. Monsieur sera sans doute un peu à l’étroit dans la culotte de sa compagne, mais qu’importe, c’est dans la tête que ça se passe, plus que dans le slip ! Une paire de bas, une épilation et un peu de maquillage suffisent largement pour une féminisation d’un soir. Une femme pourra se sentir « mec », sans maquillage, avec une chemise un peu large et du gel dans les cheveux. Attention, vous risquez de découvrir votre partenaire, comme vous ne l’avez jamais vu(e) ! Si vous voulez pousser jusqu’au bout, l’inversion de rôles, investissez dans des accessoires. Ça tombe bien, le pegging s’est démocratisé, ces dernières années. Le gode ceinture se décline désormais sous des formes variées : vibrant, double, sans harnais, gonflable, spécial point P…

2 – Le sexologue et son patient
Monsieur, votre virilité vous a quelque peu abandonné, ces derniers temps. Cela ne peut plus durer : vous avez décidé de consulter ! dans la salle d’attente, c’est l’angoisse. À quoi va ressembler le sexologue ? Oserez-vous lui parler de votre problème ? La porte du cabinet s’ouvre et vous voilà encore plus déstabilisé : c’est une femme ! Dans le cabinet la consultation peut se dérouler de la manière suivante : l’homme enlève son pantalon et doit regarder un film X sur une télévision. Le médecin observe. Elle peut également procéder à des examens plus poussés (toucher rectal…). Quand l’érection viendra ce sera au médecin de la « gérer ». Il est important qu’il ne s’exprime qu’en termes cliniques choisis. Pour la suite laissez aller votre imagination… Monsieur peut aussi jouer le docteur. Sa patiente prétextera un problème dermatologique quelconque…

3- Le patron et sa stagiaire
Un agréable jeu de domination, que votre compagne devrait adorer, pour peu qu’elle ait lu « 50 Shades of Grey », d’une seule main (ce qui, en soit, mérite une punition)! Monsieur, votre compagne, incarne la nouvelle petite stagiaire de la compta. Mais elle fait des fautes en tapant votre courrier et vous vous demandez si elle l’a vraiment mérité, ce stage. Voilà qui justifie une petite fessée ! Et comme elle a l’air d’apprécier… Par chance, elle a quitté son copain, il y a quelques semaines et le sexe lui manque cruellement. Vous êtes bien décidé à la faire languir. Si les fautes d’inattention se répètent ou, si votre stagiaire éprouve des difficultés pour se concentrer, n’hésitez pas à la contraindre encore un peu plus : demandez-lui de porter, pendant ses travaux, un plug anal. Ou bien obligez-là à porter des menottes pendant qu’elle tape votre courrier.

4- L’inconnue en terrasse
Si le ciel se montre menaçant, Madame, sortira nue sous un imperméable. A la faveur d’une éclaircie, elle prendra un petit café en terrasse et laissera le vent lui caresser l’entre-jambes. Lorsqu’un inconnu (son compagnon) viendra la draguer, elle ôtera deux ou trois boutons. Si des gens autour devinent un téton (ou plus), le plaisir psychologique n’en sera que plus vif !

5- Le photographe et son modèle
Il ne s’agit pas de vous lancer dans le porno, mais simplement d’immortaliser en vidéo vos ébats avec votre partenaire et, si vous êtes ouverts d’esprit, avec quelques-uns de vos amis. Les caméras vidéo sont aujourd’hui abordables et ne nécessitent pas de compétences techniques particulières. N’oubliez pas de débuter la séance par un casting. C’est l’occasion d’un jeu de rôle très excitant : vous ne vous connaissez pas et le photographe devra convaincre son modèle de se dénuder entièrement. Ensuite il faudra faire des essais caméra. Le photographe demandera à l’ingénue de lui faire une fellation… qui sera filmée. Dans le porno, cela s’appelle du « POV » (comme « point of view »). Ensuite, à vous, d’inverser les rôles. Conseil technique : évitez les gros plans gynécologiques et les lumières trop crues, la vidéo ne pardonne aucun défaut, surtout la 4K ! Posez la caméra sur un pied pour garder la plus grande liberté de mouvement.

6- La prostituée et son client
La prostitution fait partie des fantasmes féminins les plus répandus. Cette pratique met en jeu notre rapport à l’argent. L’aspect financier autorise la femme à prendre du plaisir tout en se trouvant dans une situation de travail. Un mélange des genres qui permet de tout oser sans culpabiliser ! Attention il ne s’agit pas, pour l’homme, de poster sa compagne au bord d’une départementale ! Il exigera plutôt des faveurs de sa compagne contre de l’argent. Le mieux, est de faire intervenir un autre élément masculin, le partenaire officiel endossera alors le rôle du mac ! Choisissez, selon votre fantasme, un hôtel miteux ou bien un palace. Encore plus excitant mais réservé aux libertins confirmés : l’homme louera ses services à une femme. Évidemment, c’est sa compagne qui relèvera les compteurs !

7- L’amour en public
Faire l’amour, en se sachant observé et exciter des inconnus, procure de coupables frissons et une satisfaction narcissique incomparable ! Certains se sentent stimulés à la simple idée de se faire surprendre quand ils s’ébattent dans un lieu public. Voilà qui est facile à réaliser. Par exemple, vous pouvez vous rendre dans un magasin de sous vêtements, en couple et laisser le rideau entrouvert. Surveillez la vendeuse du coin de l’œil et observez sa réaction lorsque vous vous prodiguez des caresses un peu poussées… Plus simple (mais moins « interdit ») : faire l’amour dans un lieu où vous serez assurés de la présence d’un public enthousiaste (et éventuellement prêt à participer) : un club libertin !

Par Pierre des Esseintes,

Article tiré du magazine Wyylde le Mag #10.
Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.