Bonjour vorvor13, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Mike et Karen. Nous avons respectivement 47 et 37 ans. Nous sommes employés, en couple depuis 2003 et libertins depuis 2014. Nous résidons en région PACA.


Comment avez vous découvert le libertinage ?
Le libertinage est arrivé dans notre vie de couple naturellement après une bonne dizaine d’années passées ensemble. On en a discuté et on s’est dit « pourquoi pas ». Quelques mois se sont écoulés avant qu’on ne franchisse le premier vrai pas, car entre en parler et le faire il y a un monde et ce n’est pas si simple. Pour nous le libertinage est un plus dans notre vie de couple qui est intense et fusionnelle. Cela représente le petit plus ultime qui nous met des étoiles dans les yeux.

Avez-vous initié des personnes depuis ?
Nous n’avons initié personne. Et puis nous sommes très loin de ce genre de comportement. Nous ne sommes pas encore suffisamment à l’aise dans le milieu.

Quel type d’échanges rechercher vous?
Nous avions des idées préconçues et les recherches étaient en rapport  au début et nous avons donc souvent été déçus.
Depuis nous sortons surtout pour passer un bon moment à deux, un bon resto, de la musique (nous adorons danser) et si rencontre sympa il y a, tant mieux ! Mais ce n’est plus la priorité. Une amie expérimentée dans le milieu m’a dit une fois que le maître mot c’est de ne jamais subir et elle a tellement raison. Nous sommes fondamentalement mélangistes. Cependant nous avons quelques expériences triolistes. Après, on fonctionne au feeling. Donc cela pourrait évoluer.

.
Notre style de couple ?
Karen : J’aime les gens avenants qui ont le contact facile et de l’humour car nous ne faisons jamais le premier pas (trop timides). Le physique est important pour moi, je ne me vois pas faire des galipettes avec un homme moins beau que mon mari ( LOL) donc je suis assez difficile. Et enfin des gens classes, le vulgaire très peu pour moi. On peut être coquin sans être vulgaire.

Quels sont les critères essentiels pour accepter une rencontre ?
Karen : Une attirance physique toujours dans un premier temps mais j’ai déjà accepté de rencontrer quelqu’un après un échange très sympa avec beaucoup d’humour. Nous fuyons les personnes qui après avoir dit bonjour veulent déjà voir tes photos ainsi que les profils où ne figurent que des photos très explicites et des gros plans quand bien même ils seraient canons. On sait tous pourquoi on est sur ce site, je ne trouve aucun intérêt à ces photos.

Clubs ou soirées ?
Mike : Nous avons fait les deux. Les deux ont leur charme. Mais globalement je préfère les clubs. Pour accepter une rencontre, nous privilégions un rdv en club. Pourquoi ? Pour éviter des surprises parfois désagréables. Croyez en notre expérience.
Karen : je préfère le club. En soirée je ressens plus la pression. Pression que je me mets toute seule d’ailleurs.

Un club sympa :
Mike et Karen : La Chrysalide à la Seyne sur Mer.
Karen : La directrice de l’établissement vous met à l’aise, très important quand on débute,  une  vraie maman, j’adore.

Position préférée ?
Mike :Tout me va. Demandez à madame.
Karen : l’amazone.

Notre meilleure rencontre ?
Une visite d’un SPA au Cap d’Agde…

L’anecdote drôle ?
Mike : Personnellement notre première sortie en club. L’impression d’être comme Alice au pays des merveilles. Depuis ça va mieux, je vous rassure. Mais je me souviens encore de la tête de ma moitié ce soir-là.  Si on nous avait filmé je pense qu’on ferait partie d’un bêtisier.

Karen : C’était une soirée femmes bi, j’ai cru que ces dames allaient me bouffer toute crue (rires). Je suis arrivée endimanchée et j’ai fini en sous-vêtements. Ce sont les femmes qui m’ont déshabillé au fur et à mesure.
Comment dire… ça fait bizarre mais on se sent libérée, délivrée !

Fantasme à raconter ?
Mike : pour moi  un trio un homme deux femmes. Classique je sais.
Karen : Une soirée normale et une rencontre imprévue, un échange de regards avec un inconnu, le désir monte au fil de la soirée et là nous donnons rdv au bel étranger pour une soirée avec moi et…mon Homme ( A prendre ou à laisser ).

Le mot de la fin :
Mike : Nous ne regrettons absolument pas notre démarche pour mettre du piment dans notre vie de couple. D’ailleurs lorsque nous désirons aller danser, nous n’envisageons plus d’aller dans une discothèque. Le manque de savoir vivre de la gente masculine nous fait fuir ces lieux que nous aimions tant auparavant. En club, il y a un respect et un savoir être qui défaut ailleurs.

Karen : Nous ne passons pas notre vie en club, mais pour danser dans la tenue la plus sexy qui soit sans être dérangée il n’y a pas meilleurs endroits contrairement aux idées reçues.
Enfin, il  y a vraiment de tout dans le libertinage et c’est ça qui est génial. Personne ne vous juge, tout est possible.

Pour faire l’interview Portrait by Wyylde, contactez Sabrina par mail  Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.