Bonjour Desir-charnelle, pour commencer pouvez-vous vous présenter?

Bonjour nous sommes un jeune couple amoureux, vivant ensemble dans le sud de la France entre Aix et Marseille. Élise a 29 ans et Gabriel a 28 ans. Nous nous connaissons depuis un an et nous ne sommes pas prêts de nous lâcher.

Pour définir le libertinage, vous choisirez chacun quel mot?
Pour Gabriel c’est le mot partage car on ne peut être libertin si on ne prend pas du plaisir à partager et pour Élise c’est la liberté: être libre de ses choix, de faire ce qui nous plait.

Comment avez-vous découvert le libertinage?
Pour Gabriel : c’était il y a 3 ans, grâce à un ami qui m’a invité à le rejoindre avec sa complice. C’était au club Vahiné,  la soirée avait débuté simplement pour finir en partie à trois. Une chose qui n’était pas du tout prévue au programme, c’était donc une agréable surprise.
Et pour Élise: c’est Gabriel qui m’a initiée dans le même club le Vahiné. Durant la soirée nous avons pas mal coquiné ensemble pour finir la soirée en échangisme avec d’autres partenaires déjà en action.

Avez-vous initié des personnes depuis?
On n’a jamais vraiment initié des personnes, peut-être une fois où on a initié un couple à pratiquer l’échangisme alors qu’ils avaient l’habitude du triolisme HHF. Cette pratique était quand même une nouvelle expérience pour eux.

Quel type d’échange recherchez-vous?
Nous sommes exclusivement échangistes, pour nous le libertinage c’est ensemble sur la même égalité, ainsi tout le monde a de quoi s’amuser nous avons déjà essayé les autres formes de libertinage mais nous y avons pris moins de plaisir et avons ressenti de la frustration.

Quel est votre type de couple ?
Nous recherchons des couples simples, qui aiment le sexe sans passer par d’innombrables étapes. Nous sommes assez directs, comme on le dit souvent on ne recherche pas une nouvelle femme ou un nouvel homme mais seulement du plaisir et de l’échange. Après on n’est pas des sauvages non plus, on aime discuter, boire un verre…

Quels sont les critères essentiels pour accepter une proposition de rencontre?
Déjà le physique c’est la base. La distance car on reçoit parfois des couples habitants à plus de 200 km de chez nous, forcement ce n’est pas possible ou trop compliqué. Ensuite être certain que monsieur sera respectueux, on ne supporte pas les couples vulgaires ou trop trash. Sans oublier de savoir que madame prend plaisir à pratiquer le libertinage et donc n’est pas une simple suiveuse de son homme.

Plutôt clubs ou soirées privées?
On pratique les deux. Dans les soirées privées il y a plus un coté intime, humain et qui nous permet de mieux connaitre les personnes. Dans les clubs c’est plus le côté sombre, mystérieux, festif et plus rapide dans le passage à l’acte.

Un club à nous conseiller?
Pour nous le club qui nous correspond c’est le Vahiné. Avec le coin balnéo, le coin piscine, et surtout le coin câlin qui est spacieux avec de vraies chambres que l’on peut fermer. Avec une équipe qui sait vous accueillir et vous font sentir d’être en famille lorsque l’on y va.

Quelle est votre position préférée?
La sirène : Élise allongée sur le dos sur le bord d’un lit, Monsieur se tient devant elle et attrape ses pieds.

Racontez-nous votre meilleure rencontre sur Wyylde ?
C’était un couple qui nous a écrit très tard le soir on a de suite senti l’envie dans leurs messages. Au final la soirée c’est terminée chez nous. Très rapidement on s’est amusé ensemble à commencer par les femmes entre elles puis les hommes n’ont pas tardé à les rejoindre. Cela a fini en total échange jusqu’à la fin.

Quel fantasme souhaitez-vous nous raconter?
Nous ce qui nous fait fantasmer c’est une orgie romaine. C’est-à-dire le partage entre tous sans la moindre limite dans un décor antique et une soirée basée sur le plaisir uniquement.

Un mot pour finir?
Amusez-vous, restez simples, n’hésitez pas à profiter de chaque instant surtout dans ce milieu!

Pour faire l’interview Portrait by Wyylde, contactez Sabrina par mail: Sabrina@wyylde.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.