Présentation de Bleue-Velvet

Prénoms: Jeanne et Paul
Age: elle 43 lui 49
Libertins depuis: même si le profil date de 2014 nous sommes réellement actif depuis un an .. fin 2016
En couple depuis: 4 ans
Région : Ile de France Essonne.

Votre définition du libertinage ?
Jeanne :
Pour moi, le libertinage c’est un moyen de laisser s’exprimer une sexualité plus libre et plus naturelle, c’est une autre façon de profiter des plaisirs de la vie. Je suis une épicurienne, j’aime le bon vin, la bonne chère, la musique, pour moi le sexe fait parti intégrante de tous ces plaisirs.
Paul : Pour moi c’est un état d’esprit pour le goût de l’aventure, une volonté de faire, de découvrir des choses et des personnes nouvelles. C’est très agréable de ressentir une forme de liberté qui s’affranchit des codes de la société et au-delà, ça doit être un jeu, un amusement entre adultes consentants.

    
Comment avez-vous découvert le libertinage ?
J:
Une amie m’avait raconté qu’elle et son ami allaient de temps en temps dans un sauna libertin et comme je suis très curieuse, je voulais voir car je ne connaissais pas du tout avant. J’en ai parlé à Paul et un jour il m’a fait la surprise et nous y sommes allés. Immédiatement je me suis sentie comme un poisson dans l’eau, le fait de me promener nue m’a procuré un sentiment de liberté extrêmement excitant.
P: Elle a tout résumé, j’ajouterais que son envie de découverte est devenue mienne, j’étais moins à l’aise qu’elle dans ce sauna mais l’excitation qui transparaissait d’elle m’a vite fait oublier le contexte dans lequel nous étions.

Avez-vous initié des personnes depuis ?
J:
Non, mais j’aime beaucoup parler de notre « petite » expérience du libertinage avec d’autres personnes car pour moi le libertinage m’a beaucoup apporté j’en parle donc avec plaisir !
P: Non, ce n’est pas un but en soi, nous sommes dans un état d’esprit libéré donc si une situation vraiment excitante venait à se présenter, libertins ou pas, laissons faire les choses.


Quel type d’échanges recherchez-vous ?
J:
Je suis quelqu’un de très open, je n’ai d’a-priori sur aucun type d’échanges.  J’aime autant les rencontres très spontanées que les scénarios plus élaborés. Ce que j’aime avant tout c’est me laisser aller et emporter par des personnes et des ambiances qui stimulent mon imagination (extrêmement fertile) sexuelle.
P: Jeanne et moi partageons ce point de vue, on ne souhaite pas s’enfermer dans des cases par rapport à telle ou telle chose, on est ouvert un peu à tout, tout dépend des envies du moment.

Quel est votre type de couple ?
J:
Des couples simples, naturels, qui ne se prennent pas la tête et qui ne se prennent pas au sérieux mais surtout des couples qui ne se jettent pas sur vous dès la seconde où vous avez franchi la porte.
P: Des couples chez qui on ressent de la complicité entre eux, des couples sexy, harmonieux, qui ne se prennent pas au sérieux et qui aiment s’amuser.

 
Quel sont les critères essentiels pour accepter une proposition de rencontre ?
J:
En ce qui me concerne c’est très variable, plus que le physique ce sera l’état d’esprit des personnes et leur approche qui me donnera envie.
P: C’est une question de ressenti, difficile de l’expliquer, une sorte de déroulement naturel qui parfois se fait très rapidement et qui parfois met du temps mais en gardant ce naturel.


Plutôt clubs ou soirées privées ?
J:
Les deux ont leurs avantages, moi qui adore danser, le club pour ça c’est parfait. Quant à la soirée privée elle sera plus propice à réellement faire des rencontres et s’amuser sexuellement parlant.
P: Les deux, on aime aller en club retrouver nos amis, faire la fête. On ne fait jamais rien en club mais on aime l’ambiance et en soirée c’est différent tout dépend des personnes de l’ambiance, mais l’un ou l’autre ça nous va bien.

Un club à nous conseiller ?

J & P: Nous avons dû faire pas mal de clubs sur Paris et sans hésitation, le Taken, c’est beau, c’est classe, c’est festif, pour nous c’est le plus beau club parisien et les propriétaires sont adorables.  Sinon nous affectionnons aussi la Divine Alcôve, même si ce n’est pas un club mais un restaurant libertin, nous aimons fréquenter ces deux lieux.

Quelle est votre position préférée ?
J :
Toutes les positions avec mon homme, je n’ai pas de préférence, cela dépend de l’humeur du moment et les sentiments que j’éprouve pour lui font que c’est toujours magique quelle que soit la position. Mais bon le 69 reste pour moi le top du top, j’adore jouir avec sa queue dans ma bouche ! Et j’aime particulièrement les positions où je suis dessus, où c’est moi qui viens m’empaler sur sa queue.
P : Avec elle, très classique, le missionnaire, c’est la position qui pour moi réuni tout. On peut s’embrasser, on peut se regarder dans les yeux, on peut se caresser, et elle peut mettre ses pieds sur mon visage ( et oui elle est très souple ) et ça j’adore !

Racontez-nous votre meilleure rencontre sur Wyylde.
J & P :
Toutes les rencontres sont source de plaisir et d’excitation, elles stimulent notre imagination ! Mais, parmi celles qui nous ont le plus marquées, celle où Jeanne est arrivée nue sous sa cape sans avoir vu le visage de personne, elle était le « cadeau » pour l’anniversaire de madame … ça nous a beaucoup fait fantasmer! Et plus récemment, nous avons invité à l’improviste un couple de voisins en début d’après-midi et ils ne sont repartis qu’au petit matin et c’était tout ce que nous aimions, légers, festifs…C’était du plaisir à l’état pur!


Quel fantasme souhaitez-vous nous raconter ?
J :
Je ne sais pas si ce sont réellement des fantasmes ou plutôt des scenarii qui germent dans mon esprit (un peu pervers) et qui s’imposent à moi. Pour n’en citer qu’un ici, un truc très moyenâgeux… Je suis attachée par les poignées avec des fers dans une cave ou un donjon et un bourreau (masqué cela va de soi!) rentre dans la pièce, il m’arrache ma robe, attrape mes jambes les écarte et me baise debout.
P : Je n’ai pas de fantasme lié à moi personnellement, ils sont toujours liés avec elle. Mais si je devais tout de même en émettre un, ça serait de faire l’amour en apesanteur.

Un mot pour la fin ?

J : Le libertinage, je m’en rends compte avec le recul m’a beaucoup apporté. J’étais quelqu’un de timide et complexée et ce milieu m’a permis de me libérer, d’exhiber mon corps et d’en éprouver du plaisir, de me réconcilier avec lui et de laisser s’exprimer ma sexualité que j’avais complétement refoulée avant de rencontrer Paul. Pour ces raisons le mot de la fin, en ce qui me concerne sera MERCI ! Merci à toi mon amour grâce à qui je peux m’épanouir totalement, dans le sexe et en Amour !
P : Notre vie ne tourne pas autour du libertinage, nous aimons simplement ouvrir une parenthèse qui se veut légère, douce, agréable,nature, sexe et parfois un peu décalée alors profitons de pouvoir le faire. On ressent beaucoup de plaisir dans ces moments-là mais notre plus grand plaisir c’est de nous retrouver tous les deux seuls au monde.

Pour faire le « Portrait by Wyylde », contactez par mail Sabrina :
Sabrina@wyylde.com

Une réponse

  1. Philippe

    Très bon interview tout ce que vous avez dit est exactement ce que nous ressentons moi et mon épouse nous sommes ensemble depuis plus de 40 ans et avons commencé à fréquenter le libertinage depuis Une vingtaine d’années et une autre coupe est extrêmement épanouie je pense que beaucoup de couples devrait suivre nos exemples il y aurait beaucoup moins de divorce ou de séparation bises à vous tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.