Ce soir nous sommes tous les deux un peu anxieux à l’idée de pénétrer dans l’univers raffiné d’un célèbre club libertin, ce lieu inconnu à nos yeux dont on n’en entend que des retours positifs, impressionne par sa réputation de haute classe.

Silence de cathédrale à l’approche du club. 

Arrivés à l’entrée, la patronne nous accueille de façon assez distante, je me sens mal à l’aise car je suis scrutée de haut en bas. Elle m’autorise à utiliser le vestiaire, me voilà soulagée.

Je me dévêtis alors pour dévoiler une courte robe noire à dos nu, une bande en dentelle ornant ma nuque jusqu’au creux de mes reins. Un large décolleté dévoile ma petite poitrine, je suis vêtue de portes-jarretelles aguicheurs et chaussée de bottines à hauts talons noirs. Ma bouche est peinte d’un rouge écarlate comme j’aime tandis que mes yeux sont maquillés de façon discrète.

Mon homme me dévisage déjà avec une envie diabolique.

Ensemble nous descendons les escaliers nous guidant dans une atmosphère luxueusement sensuelle et intime. Les photos ornant les murs en pierre, la lumière délicatement tamisée, les lustres élégants, tout est sujet à vous transporter dans un univers de luxure décomplexé.

Je m’installe avec nonchalance sur le canapé alors que mon homme nous commande de quoi siroter. 

Je scrute discrètement les couples, et constate que la clientèle de ce club fait preuve de charme et l’élégance qui soigne la réputation du club ne nous déçoit pas.

Nous discutons avec complicité tout en s’échangeant de tendres baisers, ma main se posant sur son torse, puis entreprit une descente jusqu’à son entrejambe que je caresse avec délicatesse jusqu’à ce que la fermeté de son érection me donne entière satisfaction. Mais ne nous empressons pas, la soirée ne fait que commencer…

Le DJ prend plaisir à nous mixer des sons variés, alternant les rythmes et nous incitant à prendre place sur la piste de danse. Je me lance, les couples restent entre eux, je jette des regards de braise à mon homme resté sur le canapé à profiter du spectacle, de son air possessif qui signifie : « elle est à moi! »

Mes hanches ondulent au rythme de la musique, une femme seule se trémousse à mes côtés, je lui souris de façon mutine.

Titou me rejoint nous nous enlaçons et il entreprit une danse torride, nos 2 corps se frottant l’un contre l’autre, l’excitation monte crescendo, sa langue titille mes lèvres avides de désir, puis il se fait plus insistant et m’embrasse fougueusement tout en frottant son sexe dans une cadence indécente. Il me chuchote à l’oreille : « tu veux qu’on fasse un tour aux coins câlins ? ». Difficile de refuser. 

Nous entreprenons alors de traverser les coins câlins déjà bien occupés. Peu de plans à quatre, beaucoup de couples restent entre eux, ce qui est tout de même bien excitant. 

Nous continuons notre périple sur le chemin de la décadence, quelques caresses ont lieu tout au long de ce pèlerinage indécent.

Nous arrivons difficilement à traverser une foule de voyeurs, nous trouvons une place sur le grand sofa, mon homme me demande alors de le prendre en bouche, j’obéis avec plaisir, je déguste sa verge avec délice et pratique les va-et-vient tout en scrutant les badauds friands de ce spectacle. Ma langue parcourt son sexe dur, je joue en changeant de cadence et j’introduis sa verge tout au fond de ma gorge. Ses gémissements me motivent à aller de plus en plus loin.

Je jette des regards à côté, une femme bi dans ma ligne de mire … hummm… je me tourne vers mon homme, inutile de parler nous nous comprenons, il connaît mes goûts. Les plaisirs saphiques font partie de mon pêché mignon… mes mains se dirigent vers la belle, je caresse délicatement les seins de celle devenue alors ma complice d’un soir, elle se fait doigter par son homme, je l’embrasse alors tout d’abord doucement, de tendres coups de langue se posent sur ses lèvres demandeuses.

Nos hommes respectifs s’occupent de nous pendant que nos deux langues plus fermes s’entremêlent dans une danse endiablée. Mon Titou entreprend de lui téter les seins alors que son homme dévore l’autre, je savoure ces instants de plaisirs partagés.

Je me déplace pour lui pratiquer un cuni, ma langue délicate savoure la douceur de son abricot, je lèche et suce doucement son clito, je la pénètre avec 2 doigts, puis 3, puis 4 tout en dégustant son intimité. L’entendre jouir me rend ivre de désir. Mon regard se porte vers mon Titou, il s’adresse à moi avec ce regard de braise qui me rends dingue : « suce-le ». Je m’exécute alors, je le prends alors en bouche et j’invite ma complice à pratiquer une fellation en duo, nos langues complices partagent ce festin avec avidité, je sens la chaleur de son souffle, Titou ne perd pas une miette du spectacle. Les gémissements de notre complice masculin accentuent notre enthousiasme. Ensuite, au tour de mon libertin d’amour, pendant qu’elle suce son gland je lèche sa verge de tout son long pour arriver jusqu’à la bouche de la jolie blonde. Nos deux hommes apprécient d’être aux petits soins de deux libertines bi gourmandes à souhait.

Pendant que son homme s’évertue alors à la masturber, de nouveau mon libertin embrasse fougueusement la blonde libertine qui gémit de plaisir, de mon côté je succombe aux caresses d’un homme excité par le spectacle qui lui est offert, nous nous positionnons en 69, les gémissements de part et d’autres ne font qu’alimenter mon excitation.

Puis nous retrouvons nos maris respectifs pour une chevauchée des plus ardentes, mon Titou me prend alors les jambes repliées sur son torse, je sens la dureté de son sexe me remplir, ses coups saccadés me font jouir, une jouissance partagée avec l’amour de ma vie. La chaleur de la pièce n’égale pas l’érotisme de ce torride moment partagé à cinq.

Par Titouvenusia

Vous aussi, adressez vos nouvelles érotiques par mail à Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.