Je rentre à la maison après une journée de travail harassante, je n’ai qu’une hâte retrouver les bras de mon homme et me faire dorloter. Arrivée dans la salle à manger j’ai la surprise de découvrir une lettre… 

« Ma libertine, ce soir je te lance un défi. Rejoins-moi au café des délices à 19h dans ta tenue d’Eve, ton imper pour te couvrir et tes escarpins rouges, tu dois également porter l’œuf vibrant qui se trouve à ta disposition sur la table. Ne sois pas en retard tu sais que j’ai horreur de ça. Si tu obéis à toutes mes exigences je te récompenserai comme il se doit. Je te donnerai toutes mes directions par SMS. Seulement et si seulement tu me contentes l’œuf vibrera pour le plus grand plaisir de ta chatte brûlante de désir. À toi de voir… »

Envolées les tensions de la journée, je suis prête à relever le « sex défi » non sans appréhension. Après une bonne douche je me caresse délicatement le sexe déjà bien humide, je suis prête à accueillir l’œuf, objet de récompense.

Je prends soin de souligner mes yeux noisette brillants de malice et accentue le rouge de ma bouche gourmande. J’enfile mon porte-jarretelles et mes bas couture, chausse mes escarpins rouges et me couvre de mon imper. Je me promets d’être docile ce soir, je ne voudrais pas fâcher mon homme. Je veux ma récompense.

Arrivée devant le café indiqué mon téléphone vibre dans ma poche et me fait sursauter. 1ère règle : « Installe-toi au fond du café sur le canapé ». Je m’exécute. Jambes croisées je ne suis pas bien à mon aise. Le serveur prend ma commande, je prends un cappuccino. Le café se remplit. Toujours pas de nouvelles de mon joueur libertin. Je sens le regard des hommes se poser sur moi tandis que les femmes me défient. Soudain mon téléphone vibre.

« Allumeuse je veux que tu sois ».

Alors je choisis une cible. Un homme face à moi, sa femme me tourne le dos, cela m’arrange bien… j’insiste pour attirer son attention, il jette alors enfin des coups d’œil de mon côté. Je commence à déboutonner mon manteau et me caresse tout doucement les seins, pour qu’il s’aperçoive de ma tenue légère. Je le sens déstabilisé. Mon œuf se met à vibrer, je suis sur le bon chemin. Cela m’incite à plus encore. Je le fixe dans les yeux tout en buvant mon cappuccino et laisse la crème se poser sur mes lèvres butines. J’utilise alors mon index pour collecter cette délicieuse semence et suce mon doigt tout en le dévorant du regard. Hypnotisé, sa femme le sent lointain et gesticule dans tous les sens. Cela plaît à mon libertin coquin, l’œuf s’agite plus intensément et plus longtemps. Je savoure cet instant. Ce jeu me plaît, je profite de l’instant. 

Nouvelle consigne. « Si tu veux que je continue à te faire vibrer, touche-toi ma coquine! »

Je regarde autour de moi, et j’aperçois alors celui à qui j’obéis aux moindres volontés. A l’autre bout du café il déguste son expresso sans louper le spectacle qui s’offre à lui.

Je me positionne au fond du canapé, J’écarte délicatement les jambes et je me masturbe alors tout doucement le clitoris, je le sens alors gonfler, les vibrations de l’œuf en duo avec mes doigts délicats me donnent des sensations de chaleur dans le bas-ventre. Je continue. Je fixe mon complice. Il m’envoie alors un message. « Ne me regarde pas. Allume les hommes qui te matent. »

Les vibrations cessent, je comprends que je dois relever le défi pour qu’il redéclenche le sex-toy. 

Je reprends alors ma masturbation indécente et jette un œil aux regards indiscrets se posant sur moi. D’ailleurs une femme n’en perd pas une miette, je m’attarde sur elle. Elle me plaît bien cette petite blonde, son sourire m’incite à écarter encore plus mes jambes, je suis si humide, j’ai envie d’être prise maintenant, mon œuf reprend d’une puissance insoutenable. Je gémis doucement. La petite blonde se lève, s’approche et s’invite à ma table. Elle se penche vers moi, m’embrasse langoureusement, sa langue s’insinue en moi avec passion. Une fois ce baiser les regards abasourdis des voyeurs nous font sourire malicieusement. J’interroge mon homme du regard, sourit victorieusement.

Je n’ai même pas senti que mon sextoy s’était arrêté dans mon excitation intense. Me prend l’envie de la caresser et je découvre alors qu’elle n’a pas de sous-vêtements sous sa robe. Coup monté ? Je ne m’en plains pas… Bien trempée, je la doigte sauvagement sous la table, n’en pouvant plus elle stoppe ma main, se lève de sa chaise, me laisse interdite et rejoint mon titou. Assise à ses côtés Ils négocient sur mon sort ? Elle me regarde et sans me quitter du regard, l’emballe avec douceur, un clin d’œil complice, sa main descend sur son sexe que je sais dur comme un roc. Elle caresse de haut en bas, puis glisse sa main dans son pantalon, ses yeux dans les yeux. Je mordille les lèvres emplies de désir. Envie de posséder cette garce et la faire jouir jusqu’à ce qu’elle me supplie. 

Je reprends mes caresses solitaires et mon jouet reprend subitement son rythme endiablé. Je n’en peux plus. Titou le sait, il se lève paie pour nos deux tables et d’un geste me demande de les suivre. 

Les clients nous regardent médusés.

Nous sortons tous les trois, mon homme nous emmène dans un hôtel juste à côté. Il a tout prévu… il nous demande de ne pas nous adresser la parole. Nous obéissons. 

Le trio infernal arrivé dans la chambre, l’excitation est à son comble. Notre commanditaire s’assoit sur le lit et nous demande de nous occuper de lui. Il ôte mon jouet. Ma partenaire lui baisse alors le pantalon, il ne portait pas de boxer, son sexe en érection n’attend que nos bouches gourmandes. C’est alors que nos deux bouches s’entremêlent pour le sucer généreusement. Ses gémissements de plaisir ne font que nous inciter, nos langues se lient puis sucent le gland chacune son tour. 

Il retire délicatement nos têtes en tirant délicatement nos cheveux, place la jolie blonde allongée sur le lit, je me laisse également diriger comme une poupée de chiffon, sexe contre sa bouche demandeuse, un 69 torride, je suce intensément son clito pendant que mes doigts font des va-et-vient frénétiques dans sa chatte en ébullition, elle pousse alors des cris de jouissance. Et je sens alors en moi le sexe de mon homme me remplir, c’est à mon tour de gémir de plaisir, la coquine change alors de position pour pouvoir me lécher les seins pendant que je sens mes reins défaillir. Il tire fermement sur mes cheveux, ce qui ne fait qu’accentuer la cambrure et augmenter mon plaisir. Mes jambes tremblent, je jouis intensément, une jouissance violente.  Ma complice suce alors plus fort mes tétons devenus très durs et sensibles à souhait. J’entends gémir mon homme. Il ralentit, je me retire et lui fait comprendre de satisfaire la blonde libertine. Je l’embrasse sensuellement et la place dans une position de levrette, je la regarde se faire prendre par mon mari, pendant que je me touche, je l’approche de mon visage et l’oblige à m’embrasser alors qu’elle jouit comme une damnée, ce qui ne fait qu’accélérer les coups de butoir. Elle n’en peut plus. J’entreprends donc de sucer mon homme. Il déverse en moi le fruit de son plaisir intense. Un goût anisé laisse en moi le souvenir d’un défi libertin réussi.

Par Titouvenusia 

Vous pouvez adresser vos nouvelles érotiques à Sabrina par mail:
Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.