Maëva et Julie, sont deux copines qui ont décidé de partir en vacances à Cuba. Là-bas, elles séjournent dans une résidence avec vue sur la mer. Elles ont pour voisins deux jeunes de leur âge, venus eux aussi pour les vacances. Maëva est métisse marocaine-espagnole avec un joli teint méditerranéen, et Julie est d’origine tchèque.

Leurs voisins se prénomment Anthony et Sébastien. Tous les deux ont des physiques athlétiques. L’un est adepte du rugby et du cross fit, l’autre de la musculation et du canoë. Anthony est d’origine portugaise et Sébastien franco italien.

Un soir où la chaleur était plus accablante que d’accoutumé, les deux amis s’installent sur la terrasse pour refaire le monde en sirotant des cocktails. En se mettant au bord de la terrasse, ils surprennent leurs voisines entrain de partager des moments intimes. Maëva dégustait le sexe de Julie qui était toute excitée et bien à son aise. Se sont ses petits gémissements qui ont attirés leur attention. Curieux et coquins, ils ne peuvent pas s’empêcher d’être voyeurs. Tellement concentrées par ce qu’elles font, elles ne remarquent pas la présence des deux curieux. Julie ouvre les yeux, leur fait un clin d’œil, lèche un doigt et se caresse le téton avec. Choqués par ce qu’ils viennent de voir, ils se regardent et bouche bée. Gênés, ils vont se coucher en discutant de la scène qu’ils viennent de voir et éclatent de rire. Le lendemain matin, Maëva et Julie prennent leur petit déjeuner sur la terrasse, elles saluent leurs voisins poliment comme si de rien était, eux en font de même.

S croise J au marché :
– S : bonjour !
– J : bonjour !
– S : je suis votre voisin
– J : oui je vous ai reconnu…On va se tutoyer je pense (avec un sourire)
– S : oui se sera bien plus simple (il rougit)
– J : à la Havane depuis longtemps ?
– S : depuis avant-hier, nous sommes là 15 jours pour les vacances
– J : et bien nous aussi
– S : tu veux de l’aide pour porter tes courses
– J : oui avec plaisir c’est gentil de m’aider.

Ils parlent de tout et de rien pendant leur trajet, échangent des éclats de rire. Visiblement S a beaucoup d’humour. De retour à la résidence ils surprennent Maëva et Anthony pour le moins très occupés…La bouche de Maëva est pleine : elle savoure le joli pénis d’Anthony. Julie et Sébastien s’éclipsent pour aller déjeuner à l’extérieur. A leur retour, ils retournent chacun dans leurs appartements. Les deux amants du jour sont taquinés par leurs amis en long en large et en travers. Ensuite s’envient la sieste pour tout le monde, les émotions ayant été mises à rude épreuve.

Lorsque s’envient le soir Maëva veut aller danser.

– M : ma belle tu viens avec moi danser la salsa ?
– J : non merci pas ce soir, je vais plutôt lire.
– M : comme tu veux. Si je rentre tard et que tu es couchée ben je te dis à demain.
– J : amuse toi bien fais attention à toi.

Une heure plus tard, les voisins s’aperçoivent que Julie est seule. Avec un regard plutôt intéressé et coquin, ils lui proposent de se joindre à eux pour boire un verre. L’ambiance qui est euphorique dégénère. Chacun prend place près de la jolie demoiselle. Ils abaissent délicatement son débardeur pour porter un sein chacun dans leur bouche. Pas farouche, J se laisse faire et apprécie bien le moment, elle a le sourire jusqu’aux oreilles.

– J : oh oui faites moi du bien, c’est bon (pendant que S lui caresse le vagin, elle sort le sexe de A de son short pour le mettre dans sa bouche).*
– A : tu es gourmande toi, tu n’as pas froid aux yeux (J lui fais un sourire). En attendant, S lui fait un cunnilingus en se masturbant. Celui-ci prend place à côté de son ami. « Quel bonheur d’avoir deux pénis à disposition » (se dit elle dans sa tête). Elle les savoure chacune à tour de rôle comme une glace.

Pendant que chacun recouvre leur sexe d’un préservatif, elle se caresse. Elle s’installe sur Sébastien afin que celui-ci la prenne vaginalement. Anthony se met derrière elle pour la pénétrer au niveau de l’anus. La chaleur monte aussi haut que la température. Les gémissements sont tellement bruyants que ça attire l’attention des passants qui éclatent de rire ou échangent des regards surpris. Entreprenante, Julie leur demande d’échanger leur place. Anthony se retire pour se faire sucer de nouveau et jouir sur la jolie poitrine de Julie. Quant à Sébastien, il a fini sur le sexe cette belle demoiselle. Elle va se rincer, et chacun va se coucher de son côté.

Quelques jours plus tard ils effectuent tous les 4 effectuent une balade en bateau pour marquer la fin des vacances.

Anthony est en cabine avec les deux jeunes femmes, tandis que Sébastien prend un bain de soleil.

Jeux de mains jeux de vilain. Pendant qu’Anthony déguste la poitrine de Julie, Maëva lui fait une fellation du feu de dieu. Julie s’installe sur son visage pour qu’il déguste son sexe. Au même moment, Sébastien arrive. Emoustillé par la scène, il s’empare du bassin de Maëva pour la pénétrer. Elle apprécie cette façon d’être prise par surprise. Elle s’offre à Sébastien qu’elle découvre toute émerveillée. Anthony et Julie quant à eux sont en position missionnaire. Lorsqu’Anthony aperçoit Maëva en assise sur Sébastien, il se positionne derrière elle pour lui faire goûter aux plaisirs de la double pénétration.

– M : oh oui, oh oui, oh c’est bon allez y tous les deux (Anthony lui met des fessées). Julie s’installe à côté d’eux, se masturbe et lèche les seins de Maëva. Anthony va mettre son sexe entre les seins de Julie pour une branlette espagnole au cours de laquelle il va déverser son foutre, et Maëva va finir avec Sébastien par une fellation.

De retour à la location, chacun va prendre du temps pour soi et faire des bagages.

Le lendemain, ils vont se saluer amicalement en ayant un échange de tendresse.

Mais chuuuttt, ce qui s’est passé à CUBA, reste à CUBA.

FIN

LA REGAZZA DE PIACERE

Adressez vos nouvelles érotiques pour publication par mail à
Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.