Accident dans le jardin

Par Jeuxdintention pour Yas & Axel

Voilà il fallait que ça arrive… C’est bien ma veine tiens. Heureusement mon mari est toujours là pour moi, je ne sais pas comment je ferais sans lui. C’est un amour, compréhensif, joueur et tellement amoureux.

Natalia Philips

Bref ça ne m’enlève pas le stress qui m’envahit. Un putain d’accident de capote lors d’une soirée chaude. C’était tellement bon aussi de se faire baiser aussi fort que la capote a craqué… Et oui personne n’est à l’abri de ce type d’accident. C’est pourquoi à l’avenir nous mettrons toujours du lubrifiant à portée de main. Plus sûr pour que ça glisse bien.

Une attente qui me paraît interminable dans les urgences de l’hôpital, il est plus de minuit  et ça fait bien 2h qu’on attend dans cette salle d’attente. C’est vrai ce n’est pas une urgence où il est question de vie ou de mort mais quand même. Il faut que je fasse des analyses et que je prenne le traitement d’urgence contre le VIH, j’ai 48h pour le faire. C’est important il en va de ma santé. Mon mari et moi attendons encore et voyons des gens passer, certains dans un état critique je dois l’admettre.

C’est enfin mon tour, la secrétaire me dit d’aller dans le quatrième bureau sur ma droite. Je ne me fais pas prier et accélère le pas. Je toque à la porte, ouvre puis referme derrière moi. Là le choc de ma vie… mon ex est le médecin qui va m’ausculter et à qui je dois raconter ce qui s’est passé. Je suis gênée, je m’assieds les yeux figés vers le sol. Je n’ose même pas le regarder. Je prends mon courage à deux mains, le regarde dans les yeux avec un sourire un peu vengeur. Finalement je n’ai plus honte, ce sont des choses courantes qu’il doit entendre et bien pire parfois. Je lui raconte donc ma chaude soirée de pluralité masculine.

Natalia Philips

Je le vois il transpire un peu et sa jambe tressaute. Il joue avec son stylo en m’écoutant lui parler de mes ébats sexuels avec quatre hommes. Il n’en peut plus et commence à me faire du rentre dedans de façon très directe. Il se lève et me prend la tension. Sa queue est collée sur mon épaule, je le sens il bande comme un âne. Il me prescrit le médicament à prendre d’urgence tout en continuant à me draguer sévère. Je ne craquerai pas, trop stressée par ce qui s’est passé. Je le vois bien il n’a qu’une envie, me baiser sur son bureau comme une chienne. Mais non… il ne se passera rien.

Je sors de la consultation et le laisse avec son érection en béton, rejoins mon mari et nous nous dirigeons vers la sortie. Je lui raconte du coup ce qui s’est passé et mon mari entre dans une rage folle. Il m’attrape le bras et me tire vers le côté de l’hôpital où il y a les jardins. Me plaque contre un arbre et me sert le cou. Il m’engueule comme si je savais que mon ex travaillait là et puis me dit que tout ça l’excite terriblement en même temps.

Natalia Philips

Il me retourne contre l’arbre, me cambre, sort sa belle queue de sa braguette, crache dessus et me l’enfonce sans sommation dans le cul direct. Je n’ai pas le temps de sortir un son de ma bouche puisque sa main s’y est posé immédiatement, m’empêchant quoi que ce soit à part respirer. Il m’encule de plus en plus fort. C’est trop bon, je ne m’y attendais pas mais j’en veux encore. Il le sent bien alors il y va encore plus fort et me claque le cul violemment. Cette sodomie dure une bonne trentaine de minutes avant qu’il me retourne, m’agenouille pour gicler dans mon cul de salope comme il aime tant m’appeler. Miam son jus je l’adore et je n’en perds pas une goutte.

Natalia Philips

Il me relève, me prend dans ses bras puis m’embrasse sur le front. Nous rentrons à la maison avec beaucoup moins de stress… Je me demande bien pourquoi.

Et vous ? Avez-vous déjà fait des bêtises dans un hôpital ?

Natalia Philips

À bientôt

Kiss E

Vous aussi vous souhaitez publier vos nouvelles? Adressez-les moi à Sabrina@wyylde.com, en y incluant votre pseudo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.