Le dîner terminé, il devait être 21h. Chloé et Alban ne se sentaient pas fatigués. « On bouge, chérie, tu as envie ? » Chloé humait à plein nez les roses rouges qu’Alban lui avait offertes ce soir en rentrant du bureau. « Bonne idée ! J’irais bien au cinéma. » Aussitôt, Alban dégaina son smartphone et se connecta à Allociné pour regarder les films à l’affiche dans les salles du centre-ville. « Un film pas forcément passionnant », glissa Chloé en venant se frotter sensuellement contre lui. « Ok j’ai compris ! J’ai un film iranien, là, en VO même !… » C’était exactement ce qu’il leur fallait. Chloé et Alban n’avaient pas le moins du monde l’intention de suivre ce long-métrage d’art et essai, et espéraient secrètement qu’il n’y aurait pas grand-monde dans la salle.

Gagné. Les quelques cinéphiles suffisamment avertis pour avoir choisi ce film-là s’étaient installés de manière dispersée dans une salle pas immense, qui devait compter tout au plus 80 sièges. Presque intimiste comme ciné. Chloé et Alban arrivèrent avant la séquence publicitaire, et purent choisir deux sièges situés derrière les spectateurs les plus éloignés de l’écran. En l’occurrence deux étudiants installés trois rangs devant eux. Dès que la salle fut plongée dans l’obscurité, Chloé et Alban, ne s’intéressant pas le moins du monde aux premières scènes du film, s’embrassèrent goulûment. Leurs mains commencèrent à se promener sur leurs corps. Chloé glissa ses doigts à travers les boutons de la chemise d’Alban, qu’elle déboutonna consciencieusement. Lui passa sa main sur sa poitrine, n’hésitant pas à baisser les bretelles de sa robe pour découvrir ses seins, qu’il couvrit de baisers. Chloé serrait la tête d’Alban, fourrée contre sa poitrine, tandis que la main de son amant s’aventurait entre ses jambes. Non seulement elle était sortie sans soutien-gorge, mais en plus elle ne portait pas de culotte ! Les doigts d’Alban se trouvèrent en contact direct avec sa vulve. Ils écartèrent les lèvres pour s’immiscer à l’entrée du vagin. Elle était trempée.

Pendant l’heure et demie que dura le film, ils ne virent quasiment aucune image. Mais ils tentèrent, dans cette salle obscure, alors que d’autres spectateurs n’étaient qu’à quelques rangs devant eux, des positions de plus en plus osées. Sans quitter son siège, Chloé administra une fellation complète à Alban. Alors qu’ils pouvaient être surpris à tout moment, situation oh combien excitante, ce sexe lui paraissait encore plus long, plus épais, plus ferme que d’habitude. Le jeu de sa langue et de ses doigts eut rapidement raison de lui. Elle avala jusqu’à la dernière goutte le jus d’Alban, onctueux et amer. Aussitôt, sans prendre la peine de remonter son pantalon, Alban s’agenouilla entre les deux rangées de sièges et, écartant au maximum les jambes de Chloé, qui posa ses pieds sur les sièges devant elle sans même retirer ses ballerines, se lança dans un cunnilingus gourmand. Tandis que le film approchait de la fin, Chloé se plaça en position d’Andromaque sur les genoux d’Alban, guida la pénétration puis le va-et-vient. Tout en regardant distraitement le grand écran et en s’assurant qu’aucun spectateur ne se retournait vers eux, ils jouirent tous les deux au bout de cinq longues minutes. Quand la salle se ralluma, ils s’étaient gentiment rassis côte à côte, Alban avait remonté et refermé son pantalon, Chloé avait baissé sa robe sur ses genoux. Ni vu ni connu.

Par Plusloin21

 

Vous pouvez adresser vos nouvelles érotiques par mail à Sabrina@wyylde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.