« Mario » le nouveau film de Marcel Gisler est sorti en salles ce mercredi. Il dénonce l’homophobie dans le milieu sportif, plus précisément celui du foot, et s’annonce comme nécessaire.

En résumé : 

Mario joue pour une équipe de football de Hambourg, et fait la connaissance de Léon, un nouveau joueur qui intègre son équipe. Pour des raisons professionnelles ils sont amenés à partager un même appartement et le temps faisant une histoire d’amour va naître entre eux. Cependant, la nouvelle n’est pas franchement bien accueillie, dans ce milieu où les liaisons homosexuelles y sont taboues. Les deux amoureux se retrouveront face à des choix difficiles, des obstacles, ralentissant ou stoppant carrément leur carrière.

Le film retranscrit à merveille l’atmosphère pesante de la pression exercée par les supérieurs de Mario et Léon. Ils s’aiment d’un amour pur, intense, et doivent pourtant plier face à la société pour le « bien » de leur carrière. Très important dans ce long métrage, le spectre des sponsors est alors représenté comme celui qui contrôle à 100% l’avenir des joueurs. En faisant leur coming-out, ceux-ci risquent de « perdre en valeur marchande », et « d’entraver à leur virilité ».

En préparation depuis 2010, il a finalement vu le jour quand le réalisateur a observé que la problématique LGBT dans le foot n’a jamais ou presque jamais été traitée au cinéma. Le club de foot Sport Club Young Boys a travaillé main dans la main avec Marcel Gisler pour exploiter les enjeux du milieu footballistique ainsi que ses codes et usages. Ils ont également autorisé l’équipe à tourner dans leurs infrastructures, porter leurs maillots et leur nom. Ils se sont également entourés du club St. Pauli, réputé libéral et très ouvert sur la question de la sexualité dans le sport. Moins d’un mois après la Coupe du Monde en Russie, et dans l’attente de la prochaine qui aura lieu au Qatar (deux pays où l’homosexualité est plus que punie), il est important de remettre en question les choix des fédérations et le rôle de chacun dans ce sport pourtant populaire, accessible, et tolérant, où toutes les nationalités se mélangent.

La sortie en salles de Mario s’inscrit dans l’ouverture des Gay Games qui démarreront ce samedi 4 août à Paris. Pendant une semaine, venez encourager tous les participants (professionnels ou non) qui réunissent toutes les valeurs pourtant si belles du sport : diversité, égalité, respect, solidarité, partage… Pour leur 10ème édition, les Gay Games seront parrainés par Lillian Thuram et bénéficient du soutien de nombreux partenaires.

Bande annonce de Mario :

Gay Games Paris

du 04 au 12 août 2018

Infos

Billetterie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.