La perception et le rapport aux poils ne sont pas les mêmes selon les pays et cultures : en Allemagne les femmes arborent sans complexe leur pilosité, en Afrique les femmes velues des jambes sont excitantes, en Asie c’est un atout de séduction. Et en France ? Le poil n’a pas la cote !


La majorité des Françaises estiment que le poil fait référence à un manque d’hygiène. Tandis qu’être totalement épilé est synonyme de propreté.  Souvent la pilosité est associée à la virilité chez les hommes, les femmes poilues ne sont donc pas sexy. Mais ce n’est pas la seule raison, la mode du sans poil est un réel phénomène de société guidé par les grandes marques de cosmétiques et toute la pression médiatique et sociale.  Les hommes sont les nouvelles cibles de la dictature du marketing, avec tous les nouveaux produits qui leur sont destinés et instituts de beauté qui ont ouvert pour qu’il se mettent aussi à l’épilation. Être imberbe c’est être dans la norme.

Nombreuses sont les femmes qui choisissent le type d’épilation (rasage, cire ou laser) en fonction des préférences de leur conjoint, c’est un réel atout de séduction, pour plaire à son conjoint, il faut donc être lisse. Certaines déclarent même avoir annulé un rendez-vous car elles n’étaient pas épilées. La peur du jugement ?

Depuis quelque temps, une nouvelle tendance apparaît, plusieurs personnalités affichent sans complexe leurs poils. Notamment Alicia Keys, Miley Cyrus ou Madonna qui laissent pousser les poils des aisselles et diffusent leurs photos sur les réseaux sociaux.

Dans la dernière campagne Adidas Originals diffusée le 26 septembre, la marque allemande a recruté un mannequin et artiste engagé Avida Bystroöm pour poser les Superstars aux pieds. Mais la particularité de celle-ci, c’est qu’elle s’affiche les poils sur ses jambes dans la campagne publicitaire. Adidas tente ainsi de briser les stéréotypes avec cette affiche choc.

Ben Hopper, grand photographe dont la renommée est fondée sur les célèbres clichés tirés de sa série de photos « Natural Beauty » consacrée à des femmes poilues sous les bras. Il explique : « J’ai voulu créer le contraste entre la beauté féminine établie, et la beauté non-conventionnelle d’une femme avec des poils sous les aisselles » « Depuis près d’un siècle, l’industrie de la beauté nous convainc que les femmes doivent s’épiler » .
En leur rendant hommage, il bouscule les codes et tente de faire évoluer les mentalités.

Âme sensible s’abstenir, la dernière mode en date, ce sont les extensions de poils de nez. Le site Allure a repéré la nouvelle tendance (surement éphémère) lancée par une jeune  chinoise Gret Chen Chen sur instagram. Sur son selfie, celle-ci affiche sans honte des poils de nez artificiels, suivie de plusieurs autres personnes.
Le poil est-il le nouvel artifice de mode ou une libération des diktats de la beauté?

 

Une réponse

  1. Birdy68

    Personnellement, mode ou pas, c ‘est la même chose: pas de poils.
    Chez les hommes, un peu de pilosité ça passe tant qu’elle est contenue et soignée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.