Nous avions consacré une émission il y a deux semaines au tantra, qui induit différentes pratiques dont le massage. Le massage Cachemirien est un dérivé du massage tantrique : il provient de la région du Cachemire, en Inde, et s’est répandu au 20ème siècle. Bien que son origine soit également spirituelle, il se démarque par sa pratique légèrement différente.

Comment ça marche ?

Le massage cachemirien se pratique de préférence en couple. C’est un mélange de tantrisme et de yoga, déclenchant les mêmes sensations de détente des points vitaux du corps, appelés « marmas ». Ces points, qu’on peut comparer avec ceux de l’acupuncture, relient toutes les parties du corps : la chair, les os, les organes…

Pour une pratique complète, il faut compter environ deux heures. Les marmas, véritables clés du corps, débloquent une à une les tensions présentes et le massé prend conscience en fin de séance de la totalité de son enveloppe charnelle.

En premier, le massé s’assoit dans une pièce tamisée et confortable. Le masseur vient s’asseoir derrière lui, et commence par détendre son dos. Progressivement il atteindra ses épaules, son ventre, ses jambes, jusqu’au parties génitales si on l’y autorise. Au fil de la séance, le massé va se détendre et s’allonger petit à petit. La communication se fait uniquement dans les mains, souvent à l’aide d’huiles de massage pour créer une chaleur et un contact constant.

La différence avec le massage tantrique va être dans la démarche du masseur et du massé : le masseur donne uniquement, prend soin du massé et lui prodigue amour et relaxation. On ne le pratique donc pas dans l’attente d’une relation sexuelle finale. Cependant, s’il est effectué par des mains expertes, les endorphines produites lui communiquent tout l’amour exprimé et cela renforce les liens des partenaires qui en finalité amélioreront peut-être leur vie sexuelle.

Ses vertus physiologiques sont visibles à court et long terme : à court terme le massé se verra plus détendu, en harmonie émotionnelle et corporelle, l’esprit apaisé. A long terme, il permet d’évacuer le stress et combat les risques de dépression, il stimule les défenses immunitaires et permet donc potentiellement une sexualité plus épanouie. Comme la communication ne passe pas forcément par les mots, on peut renouer avec son corps et ses sensations par des gestes simples, instinctifs, et finalement plutôt sexy !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.