Fermez bien votre porte à clé, le porno en réalité virtuelle débarque dans votre chambre à coucher ! On vous dit pourquoi le monde du X le voit comme LA nouvelle révolution historique, à l’instar du minitel ou de la VHS…

Nous sommes en 2016 et le monde virtuel de Matrix n’est qu’à une ligne de code de devenir réalité.

La dernière innovation technologique sur les lèvres de tous les geeks, la réalité virtuelle, est en pôle position pour bousculer tous nos codes, notre façon de consommer les médias audiovisuels, de jouer aux jeux vidéos, mais aussi (et surtout) de s’adonner aux plaisirs solitaires. A condition, bien sûr, que les utilisateurs (et leurs mimines) l’adoptent dans leur quotidien…

Mais ne dit-on pas que la pornographie est le meilleur moyen de populariser la nouvelle technologie ?

Selon Stephen des Aulnois, auteur du site le le tag parfait, cela relèverait plus d’une croyance populaire que d’une loi absolue : « Elle (la pornographie NDLR) aurait imposé la VHS, le haut débit et le DVD. S’il est vrai qu’en adoptant très rapidement une nouvelle technologie, elle s’ouvre à de nouveaux marchés, l’industrie du X n’a pas non plus un pouvoir suffisamment puissant face à l’industrie mainstream quand il s’agit d’imposer un format. »

dorcel-vr-tournage-lit

Photo : tournage réalité virtuelle Dorcel

Si le porno n’apporte pas la garantie d’un monde 100% en VR, il compte cependant y trouver un second souffle, peinant à trouver des modèles économiques viables dans cette planète web où il se consomme de plus en plus de façon gratuite et/ou piratée. On chiffre le marché du contenu adulte de sexe en réalité virtuelle en 2025 à un milliard de dollar (source : étude menée par la banque d’investissement Piper Jaffray). Un secteur alléchant dans lequel se sont lancés nombreuses productions pornographiques (Union, Marc Dorcel, Pornhub, etc.).

Vraie révolution ou effet de mode ?

Difficile de se prononcer pour le moment, cependant, la VR apporte une plus value indéniable à un utilisateur avide de réalisme. L’expérience érotique gagne en sensorialité : la modulation panoramique du son, le champs de vision calqué sur les mouvements de tête, le masque qui isole du reste du monde, tous ces éléments novateurs trompent notre cerveau et renforcent l’effet de vraisemblance « sensitive ».

Donc la barrière, c’est le prix ? Eh bien pas vraiment ! Si les casques en réalité virtuelle type Oculus Rift restent relativement chers (mais offrent une qualité sans pareille), la technologie nécessaire à la visualisation d’un contenu en VR tient dans votre dernier smartphone. A l’aide d’un cardboard – un casque en carton équipé de lentilles qui coûte aussi cher qu’un hamburger – vous pouvez déjà avoir un bon aperçu d’une scène à 360° !

HTB1.0O.IFXXXXboXFXXq6xXFXXXQ

Cette technologie ouvre de même un champ des possibles très vaste sur l’interaction. On peut imaginer intervenir directement dans une scène grâce à des capteurs sur les mains, ressentir les va-et-vient d’un acteur bien membré grâce à un sex-toy connecté ou alors tchater avec une cam-girl directement dans sa chambre, assis sur son lit.

Matrix, on vous avait dit.
Alors, prêt avaler la pilule ?

Le magazine Union de juin est consacré à la réalité virtuelle et vous offre un cardboard (casque équipé de lentilles) !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.