Avec l’émergence des rencontres en ligne, plein de termes spécifiques ont pointé leur nez. Vous l’avez sans doute remarqué, dans beaucoup d’articles on croise des mots inconnus avec principalement la terminaison anglophone -ing à la fin. Petit décryptage de ces nouvelles expressions, à prendre avec légèreté car elles ne s’appliquent pas forcément à tous les schémas de couples… 😉

 

Stashing : La relation non assumée. Vous savez, celui ou celle qui est ravi.e de vous voir mais uniquement chez vous ou chez lui/elle mais hors de question de vous convier à une soirée entre amis ou à un repas de famille. Et encore moins de mentionner votre relation. Vivons heureux vivons cachés ? A vous de voir.

Ghosting : Ou disparaître sans donner signe de vie. Apparentée à une attitude fantômatique (ghost = fantôme), l’expression est maintenant plutôt répandue: on ne vous fait plus répéter trois fois quand vous dites « je me suis fait.e ghoster après un rencard. » Bouh ! 👻

Orbiting : Ne plus donner signe de vie, mais continuer à guetter son ex-proie sur les réseaux sociaux. On « like » des posts, on surveille les activités, bref on joue à l’espion, un peu pour se rassurer. Pour éviter ça, le meilleur conseil c’est de clairement couper les ponts. Vous imaginez quelqu’un qui gravite autour de votre vie comme s’il/elle était en « orbite » ? C’est exactement ça.

Breadcrumbing : Conserver un minimum d’attention envers son/sa partenaire pour qu’il entretienne des sentiments sans pour autant lui ouvrir son cœur. Le « jeté de miettes de pain » est un comportement répandu chez les personnes qui préfèrent garder le contrôle.

Quand on me fait du breadcrumbing.

Cuffing : Vous rêvez de soirées sous un plaid au coin du feu ? A se blottir l’un contre l’autre avec une tasse de thé ? Voilà le cuffing ! Ce besoin de compagnie à l’arrivée des basses températures, de se sentir comme dans un petit nid. Le verbe vient du mot « to cuff » qui signifie menotter, on espère que vous n’irez pas jusque là quand même !

Haunting : Ouuuuuh, hanter quelqu’un, c’est pas bien ! Harceler son ex sur les réseaux sociaux c’est INTERDIT les amis. Le harcèlement en ligne est puni par la loi vous savez, et vous encourez deux ans de prison et 30 000€ d’amende. A bon entendeur…

Cushioning : Le coup de « l’amortisseur », de l’air-bag si vous voulez, c’est vraiment quelque chose de cruel. En gros, vous êtes en couple exclusif, mais vous cherchez quand même un potentiel partenaire sur les sites de rencontres… comme ça… juste au cas où… Un moyen de se rassurer ? Peut-être, mais vraiment pas chouette.

Firedooring : La « porte coupe-feu » signifie un élan d’amour à sens unique, bloquée par l’autre partenaire. Vous aurez beau déclarer votre flamme (héhé) sous toutes les formes, c’est un mur qui se dressera devant vous. Lâchez l’affaire. 🔥

Gatsbying : Si vous vous souvenez de l’histoire de Gatsby le Magnifique, celui-ci se met en quatre et en fait des tonnes en usant de sa fortune pour attirer l’attention de sa belle. Par prolongation on a usé de son nom pour signifier aujourd’hui se mettre sous son meilleur jour sur les réseaux sociaux (par un post, un lien, pour attirer l’attention du crush en question). Comment ça vous n’avez jamais mis de photo de vous hyper bien gaulé.e sans intention particulière ? 😎

Coucou je suis là pour te séduire !

Breezing : « breezy » signifie désinvolte. ENFIN un terme positif ! Évident pour certain, compliqué pour d’autres. L’art d’être soi, sans réfléchir mille ans avant d’envoyer un sms, ne pas étouffer l’autre… Vive le lâcher-prise !

Finalement, on préfère « appeler un chat un chat », et ne pas forcément poser un mot sur le comportement de chacun. Vous en connaissiez quelques uns ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.