La Prédiction est une femme française, la trentaine. Ce qui l’intéresse, ce qui l’anime, c’est la puissance des mots. De cette passion est né le compte Instagram à ce nom. Elle ne révèle pas de prénom, préfère l’anonymat. Ce qui importe, c’est le poids des lettres, pas le visible.

Les photos choisies sont brutes, charnelles, enflammées. Mais jamais de nudité trop apparente. Jamais de téton, de sexe dévoilé. Son chemin de traverse, c’est sa description : là elle peut se lâcher, parler crûment puisqu’Instagram s’intéresse plus à la forme qu’au fond.

La dynamique de ses publications se fonde sur des nouvelles érotiques très courtes. Mais pourquoi faire concis alors que les publications Instagram permettent de longues descriptions ? Tout simplement pour intriguer le lecteur, car La Prédiction n’est qu’un début d’aventure : son auteure souhaite publier un recueil de nouvelles érotiques, et ces descriptions n’en sont donc que des extraits. Sont également prévus une exposition, l’écriture d’un volume 2, la création d’un fanzine, un court-métrage…

Le labyrinthe de la censure

Là ou La Prédiction a compris les méandres d’Instagram, c’est qu’effectivement on peut employer des termes très crus tant que l’image est « acceptable » (selon leurs critères). Evidemment, elle reste réaliste : un compte de secours est disponible pour ne pas perdre toute sa base d’abonnés (@la_prediction_backup), car il y aura toujours quelqu’un pour signaler son contenu.

Double facette

La Prédiction publie ses propres textes mais donne également la parole à ses abonnés : un deuxième compte a vu alors le jour pour publier leur nouvelles. Le seul mot d’ordre : être à l’origine de ces textes. Ainsi est née La Vague Silencieuse. Mêmes photos arty, mais la longueur des récits varie un peu plus : elle peut passer d’une ligne à trois voire quatre paragraphes.

Quelques publications de La Prédiction :

 

Retrouvez son compte ici : @laprediction

Son compte de nouvelles d’abonnés : @la_vague_silencieuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.