Julia, c’est ton 4e album. Dans quel contexte l’as-tu écrit ?

Je l’ai écrit entre les évènements de Charlie et ceux du Bataclan… J’avais la rage d’aimer. Encore plus.

Tu l’as intitulé Dr Love, tu te vois comme une super héroïne de l’Amour ?

Oui, c’est la thématique de l’album. Mais ce « Je » (suis Dr Love), se veut un « Je » universel. Nous sommes tous des super héros de l’amour, il nous suffit d’utiliser nos supers pouvoirs de jouissances… Moi j’ai un pouvoir secret, un « excellent produit » qui rend les hommes et les femmes fous! (Rires)

12783579_666357216839752_5865910171896174420_o

 

Quelles situations, quels personnages et artistes t’ont inspiré cet album ?

Barbarella est mon inspiration principale concernant le personnage (et la pochette, réalisée par l’artiste Patt). J’ai aussi pensé à une version féminine et futuriste de King Kong : Queen kong – la femme qui tient le gorille entre ses doigts ! (Rires). Quant aux artistes, je suis toujours admirative de ceux qui ont su se créer des personnages tout au long de leur carrière, en se réinventant à chaque nouvel album. Catherine Ringer des Rita Mitsouko est une de mes influences majeures.

Dans le morceau Monique & Robert, tu explores la thématique du libertinage. Est-ce selon toi la clef de « l’amour toujours » ?

Je ne crois pas que « l’amour toujours » soit un objectif en soi, et encore moins qu’il y ait une clef pour en ouvrir les portes… Je crois que la véritable quête est celle de l’exploration sensuelle. Ceci dit, l‘histoire de « Monique et Robert » est une histoire vraie, je l’ai vue de mes propres yeux… (Rires). La thématique du libertinage est une thématique fascinante : des hommes et des femmes qui sont assez curieux et assez courageux pour explorer sans jugement leurs propres corps et celui de l’autre ; leurs limites, leurs sentiments, leurs attachements (au sens propre comme au figuré). Ce n’est pas un hasard si le libertinage prend de plus en plus d’ampleur. Notre génération aspire à plus de liberté, de conscience et de plaisir.

pascal brizard - Julia Palombe - 8038_redimensionner - copie

Quel morceau de l’album recommanderais-tu pour entamer des ébats mémorables ?

Si vous êtes d’humeur câline, je vous conseillerai Eros. Dans un genre plus ‘punchy’, Dr Love déclenche instantanément une envie de se lover les uns sur les autres… Si vous êtes pressés et que vous avez envie de lui sauter dessus – là maintenant tout de suite-, calez-vous sur Je suis toute nue ou Suite 225 !

En parlant d’ébats : tu es en résidence mensuelle au Tigre, maison de nuit rock n roll parisienne. Peut-on considérer tes concerts hauts en couleurs comme des préliminaires amoureux ?

Je crois que la musique en général est un formidable tremplin pour la bonne baise ! Mes concerts en particuliers… (Rires) *

Dans ton single J’aime mon vagin, tu clamais ton amour pour ton vagin, et là tu viens de participer au livre Lettres à mon utérus, y a t-il toujours un tabou autour de la sexualité des femmes ?

Oui bien sur, il y a encore des tabous qui verrouillent la sexualité de la femme (et si on prend en compte la situation mondiale, c’est pire). Ma chanson « J’aime mon vagin » était un coup de poing sur la table ! Je voulais exprimer ma colère de voir des jeunes filles, en Occident, se faire des labioplasties de confort à tout va… Quant au recueil collectif Lettres à mon Utérus, pour moi il s’agit de mettre en lumière une relation intime qu’entretiennent les femmes avec elles-mêmes. Peut-être que cela servira à ce qu’on les comprenne mieux? Peut-être que cela influencera les recherches scientifiques à ce sujet (je rappelle que les 1ères échographies du clitoris datent de 2009). Lettres à mon Utérus est un sujet impudique auquel j’ai aimé me frotter, car il est traité avec humour et qu’il convoque le collectif.

P00357-2

 

Comment libérer la parole quand il s’agit de sexe ?

La faim vient en mangeant…

D’autres projets à venir ?

J’écris un livre –Manifeste- qui sera publié le 15 Septembre 2016 aux Editions Hugo et Cie. Je reviendrai vous en parler, vous allez adorer…

*Prochaines dates : Samedi 30 Avril 22H-5H / Samedi 28 Avril 22H-5H / Samedi 2 Juillet 22H-5H
TIGRE CLUB : 5, rue Molière paris 1er.

Album Dr Love dispo sur toutes les plateformes, notamment iTunes

C’est encore mieux avec des images qui bougent : Julia présente son album en vidéo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.