Fantasme légendaire, Brigitte Lahaie a incontestablement marqué l’imaginaire du public français. C’est l’une des premières stars du cinéma pornographique des années 80 et de la libération sexuelle.  Mais aussi et surtout l’une des rares actrices X à avoir réussi une reconversion professionnelle dans les médias. Interview par Léa Simon.  

Brigitte Lahaie - L'Exécutrice de Michel Caputo - © D.R.

Brigitte Lahaie – L’Exécutrice de Michel Caputo – © D.R.

Première apparition dans un porno à l’âge de 21 ans, plus d’une centaine de films à son palmarès en seulement 5 ans de carrière, Brigitte Lahaie a su se positionner comme l’égérie de son époque.

Blonde sulfureuse, elle tournait avec les plus grands réalisateurs du X : Kikoine, Mulot, Leroi, Pallardy…

Loin du studio de RMC où elle anime tous les jours depuis bientôt 15 ans « Lahaie, L’amour et Vous », Brigitte Lahaie nous reçoit chez elle, dans les Yvelines, en pleine nature.

C’est au milieu de ses sept chevaux, « son vrai dada », ses quatre chiens qui font tous la taille d’un poney et de ses deux chats, qu’elle nous raconte les années qui ont marqué sa carrière.

Portrait Brigitte Lahaie 2015 - Crédit : almaphotos - Netech le Mag

Portrait Brigitte Lahaie 2015 – Crédit : almaphotos – Netech le Mag

Portrait Brigitte Lahaie 2015 - Crédit : almaphotos - Netech le Mag

Portrait Brigitte Lahaie 2015 – Crédit : almaphotos – Netech le Mag

Je ne l’ai jamais vue, mais pourtant son nom je le connais très bien. Et pour cause, au moins un de mes copains est passé dans son émission pour raconter qu’il avait trompé sa copine, ou bien qu’il avait des problèmes d’éjaculation précoce. Brigitte écoute, conseille, et tente de résoudre sur cette antenne ouverte aux auditeurs, les problèmes de sexualité, d’amour, de fidélité ou de désir de milliers de français.

Chez elle, pas de photos sexy au mur ni même de sex toys en guise de décoration c’est plutôt dans une grande grange sans chichi que Brigitte nous déballe sa vie.

Dans son bureau, bien évidemment beaucoup de livres en rapport avec la sexualité, mais aussi avec la psychologie et l’astrologie, deux domaines qu’elle affectionne, mais rien de pornographique. Une simple affiche de son émission radio.

« Lahaie est presque devenue une marque aujourd’hui ! »

 

Skate board Brigitte Lahaie - Source  www.gadgetoskate.com

Skate board Brigitte Lahaie – Source www.gadgetoskate.com

Originaire de Tourcoing, à tout juste 20 ans, Brigitte monte à Paris avec sa sœur où elle est vendeuse dans une boutique de chaussures. Ce qu’elle voudrait, c’est être comédienne ou peut-être mannequin, elle ne sait pas vraiment mais ce dont elle est sûre c’est qu’elle a le désir d’être regardée. Alors, elle répond à une annonce qui recherche des jeunes femmes à forte poitrine et elle décroche le casting. Puis on lui propose un premier film où l’on se servira uniquement de son corps et de son sexe. Le soir, le tournage se termine en partouze et Brigitte trouve ça drôle !

A partir de ce moment là, elle enchaîne les tournages et se lance dans le X.

C’est le début des années 80, et elle le dit « je suis arrivée au bon moment », 69 avait bousculé les mœurs et on commençait à parler plus ouvertement de sexe.

Brigitte Lahaie devient très vite la figure féminine emblématique du sexe, celle qu’on invite dans les émissions pour parler « de cul » et non pour débattre du livre qu’elle vient d’écrire ni de la pièce dans laquelle elle est en train de jouer. Frustrant un peu certes, mais elle l’avoue, « Lahaie est presque devenue une marque aujourd’hui ». Un atout mais aussi un inconvénient lourd à porter surtout dans ce domaine là, confie-t-elle.

Brigitte ne croit pas au hasard et selon elle, si elle est arrivée dans le porno,  c’est que c’était sa destinée. En 1976, lorsqu’elle tourne son premier film qu’on ne pouvait visionner que dans des salles obscures, elle avait le sentiment de faire quelque chose d’interdit mais qui l’amusait ! « C’était l’ambiance après 68, tout le monde fumait des pétards et j’avais le sentiment de faire bouger la société bourgeoise française en tournant des films X ».

 

brigitte-lahaie-06

Heureuse et libre, elle ne se pose aucune question. D’autant plus que l’homme qu’elle côtoie à l’époque n’y voit aucun inconvénient, au contraire. Brigitte prend donc du plaisir à tourner et se moque du qu’en-dira-t-on, elle a même du mal à comprendre ce qu’il y a de scandaleux à faire des films X.

Rien ne la choque dans la sexualité, pas même les soirées SM auxquelles elle a pu assister durant sa carrière.

« J’avais l’impression d’être la chenille qui devient papillon en tournant des films X, je me sentais désirable ».

Pourtant, c’est une jeune fille issue d’une famille de la petite bourgeoisie, assez complexée et introvertie. « J’avais l’impression d’être la chenille qui devient papillon en tournant des films X, je me sentais désirable ».

Elle se souviendra toujours de la réaction de son père lorsqu’elle lui a annoncé qu’elle tournait des films
pornographiques : « Tu as raison de te servir de ton capital ». Il faut dire que lui même collectionnait des curiosas et que sa bibliothèque était remplie de livres érotiques. « C’était un homme très ouvert, c’est même lui qui m’a fait découvrir Georges Bataille ». A l’inverse de sa mère, qui refusait de parler des galipettes de sa fille.

Légèrement provocatrice, Brigitte prend un malin plaisir lorsqu’elle est invitée à des dîners à clamer fièrement sa profession pour installer un malaise. Elle assume ce qu’elle fait et emmerde le monde.  « Quand on est dans des rôles hors norme, on est toujours critiqué, détesté ou envié ».

Il faut dire aussi que le porno des années 80, ressemblait à celui que Monsieur et Madame « tout le monde » pratiquaient dans leur chambre, les femmes n’étaient pas humiliées et la double pénétration n’existait pas encore.

Brigitte garde un excellent souvenir de son travail avec Claude Bernard Aubert, car c’était un vrai metteur en scène où il y avait des histoires originales qui se tenaient. Le porno selon elle, est devenu un simple produit de consommation où il n’y a plus rien d’artistique. « Le sexe est arrivé à bout de souffle, je ne vois pas comment on pourrait aller plus loin aujourd’hui ».

Brigitte a toujours su faire les bons choix. Au bout d’à peine 5 ans, elle décide d’arrêter sa carrière dans le X. Elle sent qu’elle en a fait le tour et qu’il est temps de passer à autre chose.  « Je suis allée jusqu’au bord du précipice mais jamais plus loin pour me protéger ».

Ce n’est pas toujours facile d’avoir des relations sexuelles avec des inconnus, elle s’abîme et va au delà ce dont elle a envie. Elle déteste qu’on la drive ou qu’on lui impose ce qu’elle doit faire, elle tient plus que tout à sa liberté. Avec le recul, elle réalise que tourner des films X ce n’est pas anodin, elle ira même jusqu’à dire que c’est quelque chose d’assez masochiste, et que la reconstruction n’est pas évidente.

Brigitte Lahaie 2015 - Crédit : almaphotos

Brigitte Lahaie 2015 – Crédit : almaphotos

Pendant près de 5 ans c’est la traversée du désert pour Brigitte Lahaie. Une période où le doute est omniprésent mais où elle continue d’y croire car elle est persuadée qu’il y aura un aboutissement. Elle tente d’exister dans un autre domaine mais c’est compliqué. Elle vit des moments d’humiliation où des gens connus refusent de lui dire bonjour. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle refuse plusieurs opportunités notamment des émissions de télévision sur la sexualité aux tarifs attractifs mais où elle sait pertinemment que cela la replongera dans son statut de star du X, et ce n’est pas son objectif. En faisant les bons choix et les bons refus, elle se construit progressivement une image solide.

C’est la sortie de son autobiographie « Moi, la Scandaleuse » qui sera la clé de sa future carrière.  Elle enchaîne les émissions de télévision, Apostrophes chez Bernard Pivot, Double Jeu chez Thierry Ardisson et c’est de cette manière qu’elle aborde le grand public et quitte son image sulfureuse.

 

Brigitte Lahaie - Ed. Filipacchi (1987)

Brigitte Lahaie – Ed. Filipacchi (1987)

Depuis 2001, son émission de radio sur RMC cartonne et elle ne s’en lasse pas ! Elle préfère même poser les questions qu’y répondre, c’est son côté psy. A l’antenne, elle est comme un poisson dans l’eau et aime aider ses auditeurs à résoudre sans tabou leurs problèmes de sexualité, d’amour ou de fidélité.

Tous les jours, elle continue d’apprendre des choses et affirme par exemple que « les jeunes d’aujourd’hui ont plus envie de parler d’amour que de sexe ».

« Les jeunes d’aujourd’hui on plus envie de parler d’amour que de sexe ».

Brigitte Lahaie 2015 : Crédit : almaphotos

Brigitte Lahaie 2015 : Crédit : almaphotos

Ce qui l’étonne c’est d’entendre à quel point le désir d’enfants chez les femmes est important car il lui est assez étranger, elle n’a jamais voulu en avoir et pourtant plusieurs hommes de sa vie le lui avaient proposé. Brigitte a été une femme très aimée et son passé ne lui a jamais posé de problèmes dans ses relations amoureuses.

Son rêve aujourd’hui : que rien ne change.

Si le « cul » n’est plus son leitmotiv aujourd’hui, elle est persuadée que le sexe traduit nos forces et nos faiblesses.

Au final, Brigitte se moque de la déco, adore les concours hippiques mais avant, et surtout, sa liberté.

Brigitte Lahaie - Crédit : Almaphotos - Netech le Mag

Brigitte Lahaie – Crédit : Almaphotos – Netech le Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.