A la veille du premier tour de l’élection présidentielle, Wyylde et l’Ifop se sont penchés sur l’influence des opinions politiques sur la vie de couple et la vie sexuelle des Français. (Etude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 4 000 Français) 

Infographie Wyylde x Ifop

(Voir la 1ère partie de l’enquête)

Au regard des résultats, il apparaît que c’est généralement dans les électorats des candidats protestataires que l’on trouve le plus d’adeptes des pratiques ou expériences sexuelles rares ou transgressives, comme si leur « rejet du système » allait de pair avec une plus grande capacité à s’affranchir des normes dominantes en matière de sexualité.

Le répertoire sexuel des Français est beaucoup plus large et diversifié dans les rangs des électeurs des partis situés en marge du système politique, en premier lieu desquels les électeurs d’extrême gauche.

Les électeurs proches des partis de tradition libertaire ou révolutionnaire situés à la gauche de la gauche se distinguent notamment par une plus grande expérimentation des pratiques libertines (ex : échangisme, « plan à trois »…), des différentes formes de poly-amour ou d’expériences sexuelles sans dimension affective (ex : coup d’un soir…). L’échangisme est d’ailleurs deux fois plus répandu que la moyenne chez les personnes d’extrême gauche (23%) que chez celles d’extrême droite, comme si leur conception proudhonienne des questions de propriété pouvait favoriser l’échange de partenaires sexuels.

A l’inverse, les sympathisants lepénistes se distinguent par une plus grande expérimentation de certaines pratiques hard issues de la culture porncomme la fessée, l’éjaculation faciale ou la biffle. Par exemple, les électrices de Marine Le Pen, généralement moins imprégnées des grands principes féministes, sont plus nombreuses (23%) que la moyenne de la gent féminine (19%) à avoir déjà reçu une biffle au cours de leur vie, sans doute parce qu’elles y perçoivent moins que les autres la violence symbolique et la posture de domination masculine qui peuvent être associées.

 

 

Retrouvez tous les résultats détaillés de l’enquête sur le site de l’Ifop

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.