Par Pierre Des Esseintes,

Claire de Lys enseigne le tantra depuis 25 ans. Son dernier livre, Le tantra pour tous, propose une approche simple de cette voie spirituelle, permettant de canaliser l’énergie sexuelle pour atteindre l’éveil. Intéressé par la sexualité sacrée mais quelque peu novice en la matière, j’ai voulu rencontrer Claire de Lys, pour une séance d’initiation un peu particulière.

En ce bel après-midi de juillet, la chaleur est pesante. Claire de Lys m’accueille, vêtue d’une robe légère, dans son appartement de Boulogne, décoré de tissus indiens et d’objets étranges : bougies, cristaux, représentations des sept chakras… J’ai l’impression que je vais prendre un cours de yoga. Deux coussins sont posés sur le sol. Elle m’invite à prendre place sur l’un d’eux. Tout près de nous, une statuette représente l’accouplement de « Shiva » et de « Shakti ». Je me souviens alors d’un passage de son livre : dans le tantra, on dit que « Shakti » est l’énergie, et « Shiva » la conscience. L’homme est le centralisateur de l’énergie de la femme. Pour faire simple, c’est l’homme qui amène la conscience. Je m’en doutais ! J’ôte mes chaussures, me déshabille, me ceint d’un paréo et m’installe en tailleur, en face d’elle. Mon initiation au tantra peut commencer. Claire de Lys consacre sa vie, explique-t-elle, à aider les autres, en enseignant le tantra dans ses stages et dans ses livres, ou encore dans ses séances de life coaching. Elle a créé un centre en Sologne où elle reçoit des couples et des personnes seules, anime des cours sur le tantra et pratique le massage. Claire a vécu, à vingt ans, l’expérience de l’éveil de la « Kundalini », cette énergie vitale qui sommeille tout en bas de la colonne vertébrale et qui, à la faveur d’un orgasme ou d’une méditation, s’élance vers le sommet du crâne, en passant par les sept chakras principaux. « Je l’ai vécu, raconte-t-elle, mais je n’ai compris ce que c’était que plus tard, en lisant des livres. Après cet éveil, ma sexualité n’a plus jamais été la même. Quand j’ai, ensuite, rencontré un homme et que j’ai fait l’amour avec lui, j’ai voyagé dans l’astral, vécu des dédoublements, je me suis retrouvée dans des scènes de vies passées ».

Nous commençons la séance par une méditation de connexion à la terre et au ciel. Assis, on se concentre sur nos points d’appui, on offre son corps à l’attraction de la terre. La respiration s’apaise. Guidé par Claire, à l’inspiration, je visualise l’énergie de la terre qui pénètre en moi par le périnée. Puis, à cet endroit, je dois visualiser un cristal rouge. J’inspire l’énergie de la terre à travers le cristal. « Nous sommes comme un arbre avec ses racines, écrit Claire dans son livre « Le tantra pour tous ». Les racines contiennent notre hérédité, les ancêtres, nos potentialités, les forces à muter au cours de notre existence créées par nos vies passées, le karma. » Comme j’ai déjà pratiqué la relaxation, je me sens à l’aise avec la visualisation. Je me concentre sur le sommet de mon crâne, plus précisément la fontanelle. Je ferme les yeux et j’inspire profondément. À l’expiration, je visualise une énergie venue du ciel qui pénètre la tête puis descend dans la gorge, jusqu’au cœur. Puis, comme tout à l’heure, j’imagine un cristal, cette fois de couleur violette, juste au-dessus de ma tête. Lors de l’expiration, l’énergie descend du ciel à travers ce cristal. Ami lecteur, ne t’inquiètes pas, tu n’es pas en train de me perdre, ce n’est qu’un exercice de respiration et de visualisation. Il s’agit de bien se représenter, mentalement, les deux cristaux lors de l’inspiration et de l’expiration. Je me sens connecté à la terre et au ciel, je suis prêt à faire la jonction avec le cœur. Je sens deux courants, l’un ascendant, l’autre descendant, qui se rejoignent dans mon cœur. Je me concentre sur cette zone. Je pose une main sur mon cœur. Je respire calmement.

Puis, Claire me demande de penser à une image belle et apaisante. Je me concentre sur un paysage connu autrefois, dans lequel je me sentais bien. Je vais alors, selon les instructions de Claire, émettre un son depuis le centre ma poitrine : « aom », le son primordial et universel, symbole de la création de l’univers. Le « a » résonne dans le cœur, le « o » dans la gorge, le « m » dans la tête. « Faites–le vibrer, indique Claire, il faut ouvrir légèrement la bouche. C’est un chant de guérison. »

La suite de la séance de tantra avec Pierre des Esseintes en compagnie de Claire de Lys est à lire dans Wyylde : le Mag actuellement kiosque. Pour le trouver près de chez vous c’est par ici et vous abonner c’est par . Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.