On connaissait les duos torrides Gainsbourg/Bardot « Harley Davidson », Gainsbourg/Birkin « Je t’aime… moi non plus » ou Gainsbourg/Charlotte « Lemon incest », mais on savait moins que France Gall avait aussi été une des muses coquines de l’homme à la tête de choux.

La disparition de l’icône Yéyé à l’âge de 70ans le 7 janvier 2018 – un mois après celle de Johnny – et muse sublime de Michel Berger, a mis un coup de projecteur sur sa carrière et sur des chansons moins connues que la sulfureuse « Les sucettes ». On découvre ainsi que le malicieux Gainsbourg lui écrivit des chansons olé-olé si l’on considère l’ambiance très coincée de l’époque précédant mai 68.

 En 1967 dans l’émission télé Bouton rouge, France Gall  répond à Serge Gainsbourg qui lui demande :
SG : Expliquez-moi le texte des Sucettes.
– FG [elle soupire « pfff », avant de répondre] : C’est une petite fille qui aime bien les sucettes qu’elle achète au drugstore pour quelques pennies… Hein… Et puis… C’est tout, non ?
SG : D’accord …
FG : [faisant face au doute de Gainsbourg, elle réitère son interrogation] …Hein ?
SG : C’est épatant …

France Gall affirmait qu’elle avait découvert à son insu le sens caché des sucettes rapporte-t-elle au Parisien :« Et là j’apprends qu’il y a tout un truc là-dessus. C’était horrible, horrible ! Ça a changé mon rapport aux garçons. Ça m’a humi­liée, en fait. » À la fois gênée et amusée par le rappel de ce souve­nir, la chanteuse recon­naît qu’elle aurait dû être plus méfiante. « En même temps, je sentais que ce n’était pas clair… C’était Gains­bourg quand même !  » Avant de conclure : « Gros cochon ! »

Pourtant, elle n’en est était pas à sa première chanson à double sens avec Gainsbourg (écoutez les Laisse tomber les filles (1964), Poupée de cire, poupée de son (1965), Nous ne sommes pas des anges (1965)… Si cela a scandalisé la chanteuse, c’est qu’à l’époque la fellation spermeuse (l’anis…) reste une pratique extrême, immorale et indécente. Les temps ont bien changé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.