Le musée inauguré en 2012 accueille depuis le 26 septembre l’exposition sobrement intitulée « Amour », qui traite de la façon de s’aimer à travers les siècles et la représentation de l’amour dans l’art.

Si l’amour est un sentiment universel, les manières d’aimer sont multiples et n’ont cessé d’évoluer au cours de l’Histoire. Les transformations de la relation amoureuse constituent une inépuisable source d’inspiration pour les artistes, depuis le péché originel jusqu’à la quête de liberté. 

Puisque ce sentiment peut déchaîner multiples émotions, l’exposition possède pas moins de 250 œuvres afin de révéler le champ des possibles de chaque relation amoureuse. Articulée en sept chapitres, elle découpe les (potentielles) grandes étapes d’une relation en dévoilant des chefs d’oeuvre tels que des sculptures de Rodin ou encore des tableaux de Michel Delacroix.

Les différents chapitres du parcours :

SÉDUCTION : L’exposition démarre en présentant l’image de la femme dans l’histoire et son pouvoir de séduction.

ADORATION : En miroir avec l’image religieuse de la femme et de la mère, retour sur le sacré et son rôle au sein de la vie d’une femme.

PASSION : Passons maintenant au cheminement de la relation, quand les sentiments s’entremêlent et que l’attachement est là.

RELATION : Rentrons dans le vif du sujet, en mettant en lumière les grandes histoires d’amour de la littérature comme dans La Princesse de Clèves ou L’Astrée.

PLAISIR : Zoom sur les relations de chair, le rapport au libertinage que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, et les nouveaux lieux investis spécialement pour le plaisir.

ROMANTISME : Enfin arrive le romantisme, la délicatesse, l’amour véritable. Le mariage forcé recule progressivement au fil des siècles pour laisser (enfin) place aux mariages d’amour.

LIBERTÉ : Au fond, c’est cette valeur que nous recherchons le plus : au delà du mariage d’amour, il est temps de vivre simplement sa relation sans obligation ni précepte. Chacun a son rôle à jouer, écoute ses sentiments, est libre tout simplement d’aimer.

Puisqu’il y a mille façons d’aimer, cette rétrospective nous offre un fil conducteur prouvant ainsi que même s’il y a des passages (parfois) obligés à traverser lorsque l’on connaît l’amour, libres sont les êtres humains de le vivre comme ils l’entendent.

Et vous, vous vous reconnaissez dans ces étapes de l’amour ?

Zoom sur quelques œuvres présentes : 

Le Baiser – Carolus-Duran

Valve de miroir – La chevauchée

Le Verrou – Jean-Honoré Fragonard

 

Amour

Musée du Louvre-Lens

du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019

99, rue Paul Bert 62300 Lens

Facebook – Instagram – Twitter

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.