Mesdames, on vous a déjà conseillé d’observer votre intimité avec un miroir pas vrai ? Admirer son caractère unique, prendre conscience de son corps… Oui mais voilà, les autres, elles sont comment ? Difficile de savoir si nous n’avons jamais vu d’autres femmes nues : les seuls repères que nous avons viennent généralement des films pornographiques. Ceux-ci se calent (de moins en moins, on l’admet) sur un modèle bien précis : sexe épilé, sans lèvres qui dépassent, avec le moins de variations de couleurs de peau si possible…

Arrêtez-tout ! Une équipe de chercheurs a publié une étude en juin dernier visant à identifier une « vulve normale » parmi 657 femmes. Ils expliquent en introduction :

Une description détaillée et réaliste d’une « vulve normale » est rare, même si quelques études ont déjà traité le sujet des parties génitales extérieures de la femme. Ce qui nous laisse avec un éventail de diagnostics concernant une morphologie vulvaire dite « normale ».

L’étude s’est déroulée sur deux ans, entre 2015 et 2017 dans une clinique spécialisée de Lucerne en Suisse. Les patientes étaient âgées entre 15 et 84 ans mais attention, elles étaient toutes « blanches ». 🤔

Le minou en quelques chiffres 😺

  • Les lèvres sont considérées comme hypertrophiées si elles dépassent de plus de 5 cm
  • Le gland du clitoris se situe entre un demi-millimètre et 3 centimètres ! En moyenne, il mesurerait 7 millimètres.
  • Un accouchement par voie basse augmenterait la taille de l’appareil génital féminin.
  • Le clitoris et les lèvres rétrécissent avec l’âge. C’est fou non ?
  • En général les grandes lèvres mesurent le double des petites.
  • La taille de l’entrée du vagin fluctue avec la prise de poids. Plus vous grossissez, plus elle s’élargit (on imagine que c’est logique, puisque la peau s’étend).

 

Quand on se demande si notre vulve est « normale »

Ces données sont donc à prendre avec beaucoup de pincettes puisqu’elles ne représentent qu’un échantillon des femmes, et qu’en plus il y a autant de formes de vulves que de femmes sur cette terre. Evidemment, il existe des anatomies qui engendrent des complications et nécessitent de consulter, une visite régulière chez le/la gynécologue est indispensable à votre bonne santé ! 😊

Bonus : nous vous proposons un compte Instagram célébrant la diversité anatomique de la femme. « The Vulva Gallery » expose des dessins de vulves tous aussi variés que leurs modèles. Parce que les femmes sont toutes belles peu importe les chiffres, et le plus important reste de se faire plaisir ! ❤️

➡️ Retrouvez les résultats de l’étude ici (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.