A travers plus de 200 pièces rassemblant documents exceptionnels, inédits pour certains, manuscrits, photographies, dessins, caricatures, effets personnels, et tableaux empruntés en Irlande et en Angleterre, mais aussi dans les musées et les collections privées du monde entier, le Petit Palais célèbre l’impertinence du célèbre écrivain irlandais Oscar Wilde (Le portrait de Dorian Gray, L’importance d’être constant), également reconnu pour ses aphorismes sur le plaisir. Longtemps emprisonné car sa sexualité ne rentrait pas dans les mœurs de l’époque, il meurt à Paris en 1900, dans le dénuement, à l’âge de quarante-six ans.

Exposition Oscar Wilde, l’impertinent absolu, au Petit palais jusqu’au 15 janvier 2017. Entrée plein tarif : 10€

Capture d’écran 2016-09-28 à 10.58.55

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.