Diane répond à toutes vos questions !

83489-642d0508ea1b4f44bcb9290df7430654 (1)

Ma partenaire et moi sommes très tentés par le libertinage, mais j’ai peur de ma réaction en la voyant avec d’autres hommes. Que faire ? (Eric, 28 ans)

Tout d’abord, rassurez-vous, c’est une préoccupation très courante quand on a envie de se lancer dans des relations qui sortent un peu du cadre monogame habituel. Je crois même que tous les couples qui ont décidé de s’ouvrir à d’autres partenaires sur le plan sentimental et/ou sexuel font face à cette question de la jalousie. Oui, « jalousie », je me permets de poser le mot, parce que c’est souvent sous ce nom qu’on rassemble toutes sortes de réactions négatives qu’on peut avoir lorsque notre chéri·e a des rapports avec d’autres personnes.

Mais derrière ce terme unique, il peut se cacher de nombreuses situations et émotions différentes. C’est d’ailleurs ça qui va être intéressant et qui peut permettre de travailler dessus : aller chercher ce que cache cette « jalousie ». Est-ce que c’est simplement parce qu’on n’a pas l’habitude d’être dans une relation non-exclusive et qu’on a besoin d’un peu de temps pour s’y faire? Est-ce que c’est parce qu’on a peur que notre amoureux·se trouve chez d’autres partenaires ce qu’il/elle n’a pas avec nous? Est-ce que c’est parce qu’on se dit qu’il/elle risque de nous quitter s’il/elle a un coup de foudre imprévu ?

9b3cc13a75237f4aad91ea24e9fa851d

Il peut être intéressant de vous poser la question, chacun·e de votre côté déjà, en essayant d’imaginer ou de visualiser des situations et de voir ce que cela provoque en vous. Est-ce que vous ressentez de la colère, de la tristesse, de la peur? Quelles sont les pensées qui vous viennent à l’esprit? Pas la peine de vous censurer ou de culpabiliser si vous avez l’impression que ces sentiments ou idées ne correspondent pas avec vos idéaux libertins. L’essentiel dans ce premier temps c’est déjà d’être honnête avec vous-même et lucide sur vos capacités et vos limites. Vous pouvez aussi commencer à penser à ce qui pourrait vous permettre de vous sentir mieux (de préférence des choses concrètes, plus faciles à expliquer, à comprendre… et donc à obtenir!).

Une fois un peu avancé·e·s sur ces réflexions individuellement, vous pouvez commencer à échanger sur les premières impressions et conclusions que vous avez eues. Là encore, inutile de vous interdire de parler de ce qui vous mettrait mal à l’aise, vous rendrait anxieux ou vous fâcherait. Le but est que votre partenaire et vous communiquiez le plus clairement possible vos envies comme vos craintes, pour trouver ensemble des solutions. Il n’y a pas une formule magique qui fonctionnerait pour tous les couples libertins, mais se parler avec honnêteté c’est quand même une bonne base quoi qu’il arrive !

Ensuite, à vous de chercher comment vous pouvez construire votre relation ouverte en tenant compte des envies et éventuels blocages de chacun·e. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de règle toute faite, c’est à vous de composer, un peu comme on choisirait à la carte au resto plutôt que la formule toute prête.

marie-claire-jalousie (1)

Par exemple, je vois que dans la question vous parlez de voir votre compagne avec d’autres hommes, est-ce que c’est ça qui vous poserait problème, le fait de voir? Ou est-ce que le simple fait de la savoir avec d’autres hommes vous rendrait triste, inconfortable ou énervé ? Pourquoi ? Autre piste à explorer : est-ce que c’est le fait de la voir avec d’autres hommes qui serait un souci ? Cela te poserait-il aussi problème si vous voyiez votre amie avec des femmes? Ou si vous saviez qu’elle en fréquentait? Et sinon, pourquoi ?

En fonctions de ce qui la tente ou l’effraie aussi, vous pouvez décider de sortir ensemble en club ou non, ou d’y aller mais simplement pour être tous les deux dans un premier temps et voyez comment vous vous sentez. S’il y a des choses qui vous rassurent ou sont importantes à vos yeux, par exemple si vous préférez que telle ou telle pratique soit votre domaine réservé, ou encore si vous ne voulez pas que l’autre dorme ailleurs, il est vraiment préférable d’en convenir AVANT de vous lancer. Parce qu’évidemment, tenter l’expérience en mode YOLO, on sort en club sans vraiment avoir posé de règles ou de limites, ça risque de se finir en drame et, vraiment, ce n’est pas nécessaire.

giphy (31)

Si vous vous posez, que vous prenez le temps, que vous discutez en vous écoutant et en respectant le fait que vous avez peut-être des envies différentes, il n’y a aucune raison  que vous n’arriviez pas à faire fonctionner votre couple en mode libertin, à vous faire du bien sans vous faire de mal. Si jamais cela vous intéresse d’aller plus loin sur le sujet, je vous recommande le livre La salope éthique, qui est un guide pratique sur comment gérer ce genre de relations, très accessible, avec des exercices à faire seul·e ou avec votre partenaire.

En vous souhaitant tout plein d’aventures !

Diane Esserre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.