Par Pierre des Esseintes

On associe souvent soirées libertines et clubs libertins. Pourtant, le libertinage ne se vit pas qu’en établissement spécialisé. Organiser sa propre soirée présente aussi de nombreux avantages, comme, celui non négligeable, de choisir les gens avec qui l’on va baiser. Mais attention, cela ne s’improvise pas. Cela implique de l’organisation, mais aussi un savoir partouzer, et de nombreuses précautions à prendre.

Vous voulez inviter des gens chez vous pour coquiner. C’est très bien. Mais qui ?

1ere option : inviter des gens que l’on ne connait pas.

Chez Wyylde, nous n’avons jamais été contactés par la police pour savoir qui se cache derrière tel ou tel pseudo. A priori donc, pas de danger, si vous organisez le casting de votre soirée sur un site spécialisé comme le nôtre. Mais le risque se situe plutôt ailleurs : avec des inconnus, le courant peut ne pas passer !

Et puis surtout, vous ne les connaissez pas. Et vous n’êtes jamais à l’abri de gros relous. Dans mon livre Osez le libertinage, Pascal Giraudeau (organisateur d’événements, ancien patron de club, surnommé le « pape du libertinage ») avait pointé les inconvénients de ces soirées : « Inviter des gens qu’on ne connaît pas, explique-t-il, peut être problématique, surtout quand on a une famille ! Je connais des gens qui font des dîners de temps en temps. Au dessert ou au café, ils sortent un jeu de société libertin, pour faire démarrer la soirée. Parfois, le courant passe. Mais ils finissent tous par en revenir. Même si les gens sont bien élevés, on a toujours des dommages collatéraux : une coupe de champagne sur la moquette, des capotes à ramasser le lendemain. Et croyez-moi, les capotes, on en retrouve tout le temps, même un mois après, entre les deux gros coussins du canapé. ! » Ne vous inquiétez pas, cela ne se passe pas toujours comme ça. Et recevoir chez soi des inconnus avec la perspective de finir à l’horizontale, c’est quand même très excitant ! D’autant qu’avec les échanges de messages et la webcam, on peut quand même se faire une idée assez juste de ses interlocuteurs.

2eme option : inviter des gens que l’on connait.

Pour chercher des candidats potentiels à vos « parties fines » (comme disait mon grand-père), rien de tel qu’un répertoire contenant une réserve d’ex ouverts d’esprit et d’anciens plans cul. A éviter : les collègues de boulot, pour des raisons sur lesquelles il est inutile de s’étendre ! Le plus simple est de contacter des couples libertins, qui à leur tour convieront d’autres couples. Les libertins fonctionnent en réseau, et s’ils connaissent des amis dans vos critères qui eux-mêmes en connaissent d’autres, votre casting peut être vite bouclé !

Attention cependant : prévoyez d’inviter 100 personnes pour être sûr d’en avoir 25, surtout si vous mélangez les libertins pratiquants et d’autres plus vélléitaires ! Entre ceux qui se dégonfleront et ceux qui vont se décommander au dernier moment, appliquez toujours cette règle des 25 % !

Donnez le ton de la soirée

Si vous organisez une soirée, c’est à vous d’en définir son style : mélangisme chic sur canapé, ou centipède humain version libertine, entre autres options. Pensez à le préciser à vos invités. Ceux qui s’attendent à une soirée mélangiste chic sur canapé, où les hommes se font sucer sans lâcher leur coupe de champagne, n’apprécieront pas forcément que votre salon abrite une partie de Tetris humain grandeur nature dès 23 heures ! Si vous n’avez réussi à ne rassembler que des hommes seuls, veillez à ce que les rares couples qui se sont aventurés chez vous ne soient pas surpris quand vous lancerez le jeu « reconnaissez la bite de votre mec les yeux bandés » (les plus cinéphiles d’entre vous ont certainement en mémoire la scène de fellation collective du film Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone !) !

Prévention et hygiène avant tout
Pensez à disposer un peu partout des préservatifs, et des dosettes individuelles de gel lubrifiant, dans de jolis bocaux, ou de petites corbeilles. Tous les participants ne seront certainement pas aussi organisés que le personnage décrit par Yann Moix dans son roman Partouz, cachant ses préservatifs dans ses chaussettes, et gardant ces dernières pendant toute la soirée ! Si vous comptez utiliser des sextoys, veillez à les stériliser avant de les mettre à disposition. Vous pouvez également prévoir de petites lingettes, et des solutions hydroalcooliques, très utiles pour désinfecter les mains lorsqu’on passe d’un partenaire à l’autre.

Le Mag de janvier/février est actuellement en kiosque. Pour trouver Wyylde : Le Mag près de chez vous c’est par ici  !

Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement ! 

 

Une réponse

  1. Hibiki

    Manque un detail de taille: l organisation de la salle de bain. Quand on est 25, cette piece est la plus strategique de toutes. Cdt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.