Continuons de surfer sur les sensations grisantes de l’été passé. Le sel de la mer vous colle encore à la peau et les souvenirs de vos folies épidermiques continuent d’accompagner vos pensées. Entretenons ces douces émotions grâce à Candice Solère et «l’Enquête», nouvelle sélectionnée avec douceur par B.Sensory…

Candice, ravi de te voir accompagner nos lecteurs dans ce numéro de rentrée avec cet extrait de « l’Enquête » (que nous avons adoré !). Quel est ton parcours d’auteure érotique ? 

Merci à vous, je suis très heureuse de faire découvrir mon univers aux lecteurs de Wyylde. Je ne sais pas si l’on peut parler de parcours d’auteure érotique, mais certainement de passion pour l’écriture. Tout a débuté à l’adolescence par de belles lettres. J’ai très vite trouvé mes missives amoureuses bien trop fades pour exprimer mes envies, mes émotions. Alors, petit à petit, ma plume s’est enflammée. L’érotisme étant, pour moi, indissociable de l’amour. Mes amants et maîtresses du moment devenus addicts à mes mots, j’ai continué pour le plaisir, inventant des histoires, couchant sur le papier mes fantasmes. L’envie de partager mes textes est venue naturellement en créant un blog puis en envoyant mes nouvelles à des éditeurs. Et puis, un véritable coup de cœur pour le projet B-Sensory de Christel Lecoq, marrainé par Françoise Rey, l’une de mes auteures préférées. Quand son équipe m’a annoncé que certaines de mes histoires allaient être éditées chez eux, j’étais aux anges. J’aime l’innovation, le dynamisme et le modernisme que cette start-up représente. Elle dépoussière un genre littéraire qui souffre d’étiquettes et de préjugés encore trop nombreux. Et l’idée du sextoy connecté est tellement géniale ! J’aime aussi me diversifier, faire de belles rencontres, travailler sur des projets variés. Je donne un aperçu de tout ça sur mon blog pour les petits curieux. Je ne regrette qu’une chose c’est de ne pas avoir assez de temps pour tout faire !

On écrit des textes érotiques pour perturber le lecteur ou coucher sur le papier ses propres réflexions sur la sexualité ?

Je pense clairement les deux. Il y a beaucoup de moi dans mes textes mais j’aime l’idée de ce que vont provoquer mes mots. Souvent, j’imagine le lecteur qui va lentement mais surement rentrer dans un état d’excitation. J’apprécie beaucoup quand on m’envoie des petits mots, des commentaires sur mes écrits. Ça me touche toujours énormément et ça me permet de toujours m’améliorer, de repenser certaines choses aussi. Écrire me permet également de mettre des mots sur des émotions qui m’ont perturbées ou des choses que je n’ai pas pu ou su exprimer à un moment de ma vie. Adoucir des frustrations, crier tout haut des choses que l’on a dites tout bas. J’aime aussi faire passer des messages, surprendre, être à contre-courant.

La bi-sexualité féminine est un thème éculé dans la littérature érotique, comment aborder le sujet tout en essayant de se renouveler ?

La bisexualité est effectivement largement abordée dans mes textes et particulièrement dans la série « Folle d’L » dont fait partie « l’enquête » que vous pouvez retrouver chez B-Sensory. Pour autant Alice, l’héroïne, ne se réveille pas un matin en se disant je suis bisexuelle. Elle est attirée par une personne avant tout et n’aime pas trop les étiquettes. Hétéro,
bi, lesbienne, cela n’a que peu d’importance pour elle. Quand j’écris, le plus important pour moi, c’est avant tout l’émotion que je vais pouvoir provoquer chez le lecteur, comment je vais pouvoir le toucher. On ne se pose pas cette question quand il s’agit d’histoires hétéro, alors pourquoi se la poser pour la bisexualité ? Peu importe le thème tant que l’on emporte son lecteur, qu’on le nourrit, que l’on suscite des émotions, non ? Je n’aborde pas l’écriture de cette façon, j’essaie de transmettre ma passion, ma folie, mes envies et faire vibrer tout ce petit monde !

C’est excitant la rentrée ou bien on a clairement laissé la crème de notre libido dans les soirs d’été ?

Chaque minute, chaque heure, chaque jour d’une vie peut être excitante ! Il nous appartient de savoir stimuler notre libido à chaque instant. Je ne pense pas qu’il y ait une période plus propice qu’une autre. En ce qui me concerne j’ai assez d’imagination pour vivre pleinement chaque moment. La rentrée est souvent synonyme de nouvelles inspirations et rencontres, de nouveaux projets également. Même si la plupart du temps les vacances sont loin, des aventures stimulantes s’offrent toujours à nous !

L’enquête, la nouvelle de Candice Solère est à lire dans Wyylde : Le Mag actuellement kiosque. Pour le trouver près de chez vous c’est par ici et vous abonner c’est par . Pour les abonnés Wyylde.com, le magazine est téléchargeable gratuitement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.