La représentation du sexe au cinéma soulève toujours beaucoup de questions. Va-t-on préférer des images suggestives à un plan concret ? Jusqu’où peut-on aller sans franchir la limite du porno ? Arte revient avec Histoires de Sexe, un numéro de la série documentaire Histoires de Cinéma.

Journaliste et critique de cinéma , ancien chef de la rédaction des Inrockuptibles et directeur de la Cinémathèque française, Frédéric Bonnaud est à la tête de ce projet depuis deux ans, et traite à travers différents épisodes des thèmes variés en lien avec le 7ème art.

Alors que nous fêterons le mois prochain les 50 ans de mai 68 et la libération sexuelle qui s’en est suivi, la chaîne franco-allemande met en lumière les scènes les plus évocatrices du cinéma avec des témoignages de réalisateurs qui ont marqué l’histoire : Paul Verhoeven (Basic Instinct), Alain Guiraudie (L’Inconnu du Lac), Catherine Breillat (Parfait Amour !), et bien d’autres.

Sharon Stone alias Catherine Tramell dans « Basic Instinct »

Avec cet épisode, Frédéric Bonnaud nous ouvre les portes des coulisses des scènes coquines, et nous révèle à travers cette rétrospective tous les secrets de ces films mythiques. Impossible de ne pas faire le lien avec les polémiques cinématographiques de ces dernières années (on pense notamment à Nymphomaniac de Lars Von Trier en 2013 ou plus récemment à la trilogie 50 Nuances de Grey) qui ont prouvé que la critique n’était pas forcément plus clémente aujourd’hui qu’il y a 50 ans.

La société a-t-elle vraiment évolué sur le sujet ? Ou au contraire recule-t-on face aux scandales, de plus grande ampleur avec l’apparition des réseaux sociaux ? Bien que certaines œuvres flirtent avec la limite entre public averti et film porno, cela n’enlève en rien la vision artistique de l’auteur ni le message qu’il/elle souhaite exprimer, et on redécouvre avec plaisir ces scènes qui nous évoquent  beaucoup de souvenirs.

Pour voir ou revoir Histoire de Cinéma : Histoires de Sexe c’est ici jusqu’au 19 mai !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.