26, c’est le nombre de pays que deux japonaises vont visiter pour s’y marier, en réponse aux lois de leur pays natal leur interdisant de s’unir. Misato et Mayu, qui ont respectivement 21 et 22 ans se marieront dans 26 pays différents en 2019, soit deux ans après le début de leur relation. Leur voyage durera six mois, à compter du mois de mars.

Misato (à gauche) et Mayu (à droite)

« Je veux montrer à travers nos photos de mariage qu’être gay, bi, lesbienne ou transgenre est normal et que ceux qui subissent également des discriminations à cause de leur sexualité gardent espoir. » (Misato)

Leur mariage en 26 fois, imaginé par Mayu, est prévu pour prouver à la société japonaise qu’il est possible pour deux personnes de même sexe de se marier ailleurs.

Misato a su qu’elle aimait les femmes dès le lycée, mais s’est préservée de toute relation jusqu’à l’université, pour se protéger des jugements. Mayu, bisexuelle, a découvert son orientation durant son adolescence. Après quelques mois de relation, Misato a demandé a Mayu : « Veux-tu rester avec moi pour toujours ? ». En effet, plusieurs législations japonaises autorisent le concubinage de deux personnes de même sexe mais pas de mariage en vue au niveau national.

Très tôt, le couple a fait face aux injustices que reflète la société de leur pays natal, et a commencé à partager sur leur blog leur quotidien et les obstacles qu’elles rencontraient.

Fières de leur relation, elles communiquent sur le sujet à visage découvert et en utilisant leurs véritables identités. Leurs familles respectives sont également au courant de la situation : « On a aucune raison de se cacher. En étant nous-mêmes, on accorde plus de visibilité à la question du mariage pour les personnes de la communauté LGBT. »

Durant leur voyage, les deux jeunes femmes vont interroger d’autres couples japonais de même sexe et des représentants gouvernementaux des pays qu’elles visitent sur la question du mariage. Par ces actions, elles espèrent soulever la question d’une potentielle autorisation future dans leur pays.

Encore étudiantes, Misato et Mayu ne travaillent qu’à temps partiel. Leurs mariages sur six mois vont leur coûter environ 18 000 dollars (soit 16 000€) et en dehors de leurs économies, elles comptent sur la générosité des internautes puisqu’elles ont mis en place des campagnes de crowdfunding.

Si vous comprenez le japonais (on sait jamais), toutes les infos sur leur voyage sont dispo ici ! 

A leur retour, les jeunes mariées organiseront une grande réunion pour exposer leurs réflexions suite à leur expérience du mariage multipliée par 26. Elles envisagent également de monter leur propre entreprise d’organisation de mariage réservée aux couples issus de minorités sexuelles.

On leur félicite d’avance et leur souhaitons beaucoup de bonheur ! 💐

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.